Midnight in Sydney, midnight shawl for a midnight queen

Midnight in Sydney, Meg GadsbeyLorsque j’ai commencé, ou plutôt recommencé le tricot (ma grand-mère m’avait appris à tricoter lorsque j’étais enfant, vous savez la laborieuse écharpe au point mousse qui n’a jamais vu le jour) ma mère qui tricotait dans sa jeunesse jetait un œil sceptique sur mon soudain emballement pour les travaux d’aiguilles.

Voulant lui démontrer que le monde du tricot avait bien changé (grâce à ce lieu de perdition qu’est Ravelry) et ayant un magnifique écheveau de Mérisoie oncle Emerald en stock, je lui montre donc quelques patrons de shawlette.

Son choix s’est arrêté sur le Midnight in Sydney de Meg Gadsbey. Une jolie shawlette en 3,5 (aka petit châle ou chalinette 🙂 pour les francophones) en demi lune. Le corps se tricote en point mousse et se termine par une dentelle type feather and fan. Le patron est en anglais, dispo sur ravelry : Midnight in Sydney

 

Midnight in Sydney, Meg Gadsbey

A l’époque je n’avais pas encore tricoté de dentelle, mais le motif est très simple, très répétitif puisque qu’on le répète un rang sur deux. Pas de grande difficulté donc. Par contre j’ai du rallonger le châle pour qu’il ait une belle ampleur et utiliser le maximum de mon écheveau. J’ai rallongé à la fois le corps pour avoir un ou deux motifs de plus au départ et j’ai fait plus de répétitions également. Pour finir une bordure en picot, un peu longuette mais très simple également et qui donne vraiment un joli rendu à mon goût.

Comme le dit la créatrice, il n’y a pas de maille envers, tout le châle se tricote en point endroit, jetés et mailles ensemble ; donc c’est un ouvrage vraiment accessible aux débutantes.

Néanmoins je trouve le prix du châle un peu élevé. Le modèle est très simple, comporte quelques erreurs et si je l’avais suivi à la lettre aurait été vraiment petit. Je l’ai acheté parce qu’il était un coup de coeur de ma maman.

Midnight in Sydney, Meg Gadsbey

Désolée de ces indications un peu floues mais le châle a été tricoté il y a un moment. Il m’a permis, de non pas surmonter, mais de me raccrocher à quelque chose de positif, de doux, de lumineux pendant les attentats de janvier 2015.

La laine était tellement agréable à tricoter, si douce et avec des nuances magnifiques. Je tenais dans mes mains un objet fabriqué avec amour et passion, un objet dont je me servais moi-même pour tricoter avec beaucoup d’amour et de tendresse un cadeau pour ma maman. Ce tricot a été une bouée au milieu de ce chaos.

Midnight in Sydney, Meg Gadsbey

La suite des événements vous la connaissez. Inutile d’en parler ici même si mon cœur se serre et que les larmes coulent encore parfois.

Tricoter n’est pas seulement un loisir, c’est un réconfort. C’est donner de la tendresse aux gens à qui nous offrons nos ouvrages. Même si bien sûr toute tricoteuse qui se respecte est un peu égoïste 😉 , faut pas déconner quand même !

Bécots !

Publicités

3 commentaires sur « Midnight in Sydney, midnight shawl for a midnight queen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s