Briochealicious, enfin!

L’article est écrit depuis 6 mois, ne manquaient que de jolies photos, prises – enfin! –hier. Je vous souhaite une bonne lecture.  🙂

Le fameux, le célèbre Briochealicious de la non moins célèbre (et canon!) Andrea Mowry.

En bon petit mouton (bêêêêhh… 🙂 ) j’avais succombé aux sirènes de la brioche et son moelleux fort apprécié des tricoteuses. J’étais néanmoins un peu effrayée par les difficultés du point. Bon nombre de tricoteuses avouant qu’elles s’y étaient reprises à plusieurs fois avant de maîtriser le nouveau Graal tricotesque.

Châle Briochealicious, Andrea Mowry

Pléthore de tutos et vidéos explicatives fleurissant sur le net, je me suis donc lancée, pleine d’appréhension mais néanmoins emplie de courage dans cette entreprise périlleuse !

Un peu comme les sherpas du 19e siècle qui se lançaient à la force des bras et en moumoute locale à l’ascension des contrées inexplorées et inhospitalières des grands sommets !

Après une lecture attentive du patron, traduit en français je me suis lancée de suite dans le châle. La première section au point mousse est très rapidement achevée et j’attaque bille en tête, toutes aiguilles dehors ! la première section de point brioche.

C’est un point qui nécessite de tricoter plusieurs rangs avant que le motif apparaisse. Première tentative : ça ne marche pas. Pourtant je fais exactement ce qu’il est indiqué dans le patron !

Le point brioche se compose en fait d’une alternance de mailles glissées et de mailles tricotées ensemble. Ce qui est à la portée de pas mal de tricoteuses.

Mais néanmoins, après plusieurs tentatives (et détricotages donc!) cela ne donnait toujours pas le rendu attendu chez moi.

Jusqu’à ce que, illumination soudaine ! je relise attentivement le patron.

Oui. Si tu lis le patron correctement tu arriveras à tricoter de la brioche dès le premier essai et sans te fader un nombre astronomique de vidéos expliquant le point de 36 000 manières différentes. Oui il existe plusieurs manières de tricoter de la brioche, notamment en reprenant des mailles des rangs précédents. Ou comment t’embrouiller encore plus !

Châle Briochealicious, Andrea Mowry

Une bonne nouvelle pour toi, le point brioche est SIMPLE (pour de vrai:) ) à tricoter. La méthode indiquée dans le patron marche très bien, il est facile de voir si l’on s’est trompé, et elle est simple à tricoter. Vrai de vrai. Really really, comme dirait l’âne.

Il suffit encore une fois (et en général les designers font bien leur travail) de suivre le patron. Il faut créer des mailles enroulées, c’est-à-dire que les mailles de la couleur A lorsqu’elles sont glissées doivent être enveloppées par le fil de la couleur B. Pour cela, le positionnement du fil B lors du glissage de la maille A est très important. Il faut maintenir le fil DERRIÈRE l’ouvrage. That’s the point.

Je n’en dirais pas plus car le patron est payant mais j’insiste sur ce point car c’est de là que venait mon erreur et donc mes difficultés. Je glissais les mailles avec le fil devant, ce qui ne permettait pas d’enrouler correctement le fil et donc ne créait pas le motif attendu.

Une fois résolue cette énigme ^^ la réalisation du châle est passée comme une lettre à la poste. Je n’ai pas fait d’erreur. Voir se créer le motif est assez addictif et me remplissait de fierté ! Je maîtrisais un point jugé difficile par les tricoteuses ! On se crée les exploits que l’on mérite. 😉

En fait, je me répète mais la brioche est simple à tricoter. Néanmoins, si vous êtes novices, je vous conseillerais de commencer par de la brioche bicolore, vous visualiserez ainsi bien plus facilement la logique du point et repérerez rapidement vos éventuelles erreurs. Choisissez également de la brioche rectiligne sans motif croisés. De toute façon, vous serez tellement fière d’avoir maîtrisé la brioche et serez tellement accro que vous envisagerez à coup sur de tricoter un autre ouvrage avec ce point !

J’ai choisi le Briochealicious car sa simplicité esthétique et son ampleur présageait un gros doudou de cou hivernal.

Châle Briochealicious, Andrea Mowry

Bref le choix de la laine a été dicté par mon stash. J’avais en stock deux écheveaux de Lace Alpaca & Soie de Drops, coloris naturel. Je les avais acheté il y a fort longtemps, attirée par le métrage important : 800m et leur prix attractif ! À l’époque, à mes débuts, j’achetais de la laine plus en fonction du rapport métrage/prix qu’en fonction du projet, ce qui me vaut d’avoir de la laine dont je ne sais plus quoi faire maintenant !

Je voulais un châle avec une base claire pour illuminer (éclaircir un peu du moins!) mes tenues d’hiver. La Lace est plutôt moelleuse, ce qui est renforcé parle fait de tricoter en double et par l’utilisation du point mousse.

Je cherchais au départ un camaïeu de couleur pour tricoter les parties en brioche. N’ayant pas de fils correspondant en stock, je me suis tournée vers les écheveaux dont je ne savais pas quoi faire. À savoir deux écheveaux de Malabrigo lace, couleur vert très foncé, presque noir et gris orage. J’ai perdu les étiquettes, je ne peux donc pas vous donner le nom exact des coloris.

La Malabrigo lace est d’une douceur absolue mais le fil est fragile. Je l’ai utilisé pour la dentelle du Lilli Pilli offert à ma maman pour son anniversaire. Elle a porté l’étole et après quelques mois les parties en dentelle commencent à boulocher.

J’avais un gros reste de Skinny Single de Hedgehog Fibers en coloris Banana Legs.

Donc mon idée de départ était de réaliser la 1e bande de brioche en Banana Legs, la 2e en gris foncé et la 3e en vert foncé.

Après réflexion, en me disant qu’il était dommage d’entamer deux écheveaux pour n’en utiliser que la moitié, je me suis laissée tenter par l’idée d’un châle bicolore uniquement avec le vert foncé en couleur contrastante.

Mais je ne voyais pas dans quel projet je pourrais utiliser mon reste de Banana Legs. Le coloris est assez voyant, je l’ai utilisé dans mon Masgot. Je n’avais pas vraiment envie de le réutiliser. Je me suis donc dit que l’utiliser dans la 1e bande de brioche allait me permettre d’en consommer une bonne partie. Ceci dit, il m’en reste encore pas mal !

Je pensais également que cette 1e bande ne serait pas trop visible et n’attirerait pas trop l’œil, me permettant d’avoir un châle assez versatile, que je puisse plus facilement assortir que mon Masgot ou mon Holey Chevrons. Tout en apportant une petite touche fantaisie à mon châle.

Qu’en penses-tu ? Pari réussi ?

Châle Briochealicious, Andrea Mowry

Bref depuis que je l’ai tricoté, je l’ai beaucoup porté. Et ce pour plusieurs raisons :

  • L’attrait de la nouveauté, autant je peux porter non stop un vêtement que j’aime (en le lavant de temps en temps quand même!) autant parfois je me lasse, y compris de ce que j’ai tricoté, et le mets de côté pendant un temps.
  • Il est plus « facile » à porter que mes autres châles. Je peux l’enrouler autour de mon cou sans y prêter attention, car il est joli d’un côté comme de l’autre. Au contraire de mes autres châles, qui ne sont pas réversibles.
  • La base claire lui permet également de s’assortir avec plus de vêtements, y compris des pulls plus colorés.
  • Il est surtout plus moelleux et donc plus chaud que les précédents nommés.

Il y a néanmoins un bémol : le mélange Alpaga et Soie, que je pensais être mon nouveau chouchou, me grattouille un peu. Heureusement le mérinos des couleurs contrastantes apporte de la douceur, mais je tricote un pull dans cette qualité, ( le Dessine moi un mouton de la Maison Rillilie) je me demande si je pourrais le porter facilement, sachant qu’une plus grande portion de peau est en contact avec la laine, lorsque l’on porte un pull.

Dans ma grande sagesse (hum hum!) je te conseille de descendre d’un numéro d’aiguille, surtout si tu tricotes lâche. La brioche est jolie lorsque le point est dense. Elle se relâche fortement au blocage, perdant ainsi un peu de son charme. Les mailles glissées apportent beaucoup (trop) de souplesse, il faut donc contrecarrer cela en serrant un peu plus les mailles ou en changeant de taille d’aiguille.

Je ne l’ai pas fait, j’ai tricoté tout le châle en 3,5.

J’ai utilisé 145g de Lace sur les 200 de départ et 22 g de Malabrigo Lace. Je n’ai pas modifié la patron, même si j’aurai pu rallonger le châle au vu du métrage restant.

Je n’ai pas encore de projet pour ces restes. Comme je te l’ai dit plus haut, la Skinny Single est increvable !

L’alpaga ne prend pas en longueur, je me retrouve donc encore une fois avec un châle écharpe. Il m’a bien servi en ce début de printemps automnal. Cependant le fait qu’il me grattouille combiné au portage de pull et Tshirt décolleté le rend désagréable à porter. Il me faut donc un châle trèèèèèèès doux de printemps/été (même si celui-ci est terminé 😦 )  ! Si tu as une suggestion, n’hésites pas !

Chaque fois que je tricote un châle, pensant que j’ai trouvé le modèle ultime, le parfait, le précieux, je lui trouve un défaut qui me pousse à en tricoter un autre. Je ne suis pas la seule, rassurez-moi ?

Bécots !

Publicités

12 commentaires sur « Briochealicious, enfin! »

  1. MA GNI FI QUE !!!!
    Bravo !!
    tu peux être fiere de toi et chapeau de commencer la brioche par ce modèle. J

    et je suis comme toi, je trouve toujours un défaut dans mes châles : trop petit, pas assez profond, trop clair, trop foncé. Donc j’ai toujours un châle sur les aiguilles et j’adore ça.
    J’éspère ne jamais trouvé le châle parfait.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 on s’en fait une montagne mais le point est vraiment simple, il suffit de suivre le patron à la lettre! Si tu sais glisser des mailles et tricoter deux mailles ensembles tu peux faire de la brioche. Il me semble qu’il y a un kal en ce moment sur ce modèle, je ne sais plus qui l’organise mais il s’appelle délicieuse brioche, il me semble. Si jamais tu te lances je pourrais toujours t’aider, n’hésites pas! 🙂

      J'aime

  2. On s’est lancé un défi avec une copine vaincre le point brioche cette année ! On a commencé par un snood tout simple et là je découvre ta version de ce châle et je tombe ni love ! Il est superbe! Merci aussi pour ton article bien détaillé. 😊

    Aimé par 1 personne

      1. C’est comme tout on s’en fait une montagne et à tord’ ! Vas y lance toi ! Entre nous si tu as vaincu le point brioche tu peux faire du jacquard …. hâte d’en voir tes réalisations ! 😊

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s