Béret Rose Red, Ysolda Teague

T’ai-je déjà raconté mes déboires avec Joseph que j’ai tricoté 2 fois ? Rebelote avec ce patron. Je l’ai tricoté une 1e fois en Malabrigo Mechita, coloris Pearl. Cette laine se mariait très bien avec le patron mais… Tu sentais venir le mais ? 🙂

Tricoter un modèle prévu pour une laine DK en utilisant une fingering, le fail était assuré dès le départ, non ?

Je n’ai pas fait d’échantillon à l’époque. Ma 1e version date de plus de 2 ans. Je me suis juste dit que j’allais tricoter la plus grande taille et que je le rallongerai si besoin. Ce que j’ai fait. Je l’ai bloqué de manière agressive pour faire prendre encore un peu d’ampleur supplémentaire, mais tous mes efforts n’ont pas suffit. Il faut dire que ma maman, à qui était destiné le bonnet, a un périmètre crânien respectable.

Oui je tente de mettre tout ça sur le dos du crâne de ma mère. 🙂

Bref c’était trop petit, trop serré, pas du tout ce qu’elle m’avait demandé.

J’ai au final peu de projet dans mon Ravelry, mais on ne voit pas les détricotages et retricotages que j’ai à mon actif, et laisse moi te dire qu’ils sont nombreux. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il y a plus de retricotage que de projets originaux mais je dois bien m’approcher de la parité. Comme quoi, la parité ce n’est pas si difficile !

Bérêt Rose Red, Ysolda Teague, laine Soobelle Yarn

Ma 2e version, que tu vois ici (je n’ai pas de photo de la 1e) est tricotée avec de la Soobelle Yarn, la marque de laines teintes à la main de Xiaowei Hu. Il me semble qu’elle arrêté de teindre pour se consacrer au design. J’ai pu tester pour elle le patron du Qinqin, un ravissant pull pour petite fille, que j’ai offert comme cadeau de naissance. C’est une laine sport, donc beaucoup plus adaptée au projet. Je n’ai pas fait d’échantillon. J’ai tricoté la plus grande taille. Il est un tout petit peu grand, c’est-à-dire qu’il ne serre pas la tête, ce qui correspondait aux souhaits de ma maman.

Elle l’a porté au cours des premiers mois de l’année. Je l’ai fini début 2018. Et je poste l’article maintenant, oui. C’est la vie.

C’était un vrai plaisir à tricoter, l’alliance des torsades et d’un joli motif de dentelle. Je trouve le motif charmant et simple à réaliser. Le motif se présente sous forme de grille et d’explications écrites rang par rang. À vous de choisir ce avec quoi vous êtes le plus à l’aise.

Après le calvaire des manches du Oh Bello, interminables ! j’étais contente de tricoter ce béret.

Bérêt Rose Red, Ysolda Teague

Pour les tricoteuses qui appréhendent la dentelle, je trouve que ce bérêt est tout indiqué. Il est vraiment simple. La dentelle ne se tricote qu’un rang sur deux. Comme le motif est symétrique, il est aisé de s’y repérer, de voir si l’on a fait une erreur.

Béret Rose Red, Ysolda Teague

Le béret de la créatrice est tricoté en laine poilue, ce qui est du plus bel effet, néanmoins je déconseille ce genre de laines aux débutantes. Elle est malaisée à détricoter, cela abîme le fil et le côté poilu empêche de repérer facilement les éventuelles erreurs. Mais ce côté fluffy, mousseux et poilu, sied à merveille aux bérets.

Béret Rose Red, Ysolda Teague

Je ne pense pas le retricoter mais j’ai passé un très bon moment en compagnie de ce patron.

Edit : je l’ai retricoté! Pas pour moi et dans un autre qualité, mais je n’ai pas de photo…

Tricotes-tu plusieurs versions d’un même patron, pour le plaisir ?

Je t’embrasse !

Publicités

Mon pull de princesse… Fiona! Amy Miller

Ce modèle d’Amy Miller a eu son heure de gloire auprès des tricoteuses francophones il y a quelques temps (années 😉 ). Oui j’arrive après la bataille, mais qu’importe!

princess-fiona-amy-millerP1070414

J’ai craqué sur le motif de feuilles qui orne le côté du pull. Je trouvais le placement du motif très original. Le motif, quant à lui, est très simple et répétitif, tout à fait accessible à des débutants motivés. Il se compose de jetés, de mailles ensembles et d’un surjet double de temps en temps.

Ce type de dentelle me parait tout à fait simple et accessible aujourd’hui. Aux tricoteurs débutants, il ne faut donc pas se décourager. 

princess-fiona-amy-miller

J’ai été séduite par le motif qui s’évase sur le côté, la forme trapèze du corps et les manches montées. Qui sont d’ailleurs construites très simplement grâce à des rangs raccourcis. 

Je n’ai tricoté que des boxy jusqu’à présent, avec des manches plus ou moins tombantes et même si j’aime beaucoup ce genre de pull, je voulais m’essayer à une autre forme d’emmanchures.

princess-fiona-amy-millerP1070424

J’avais profité de la période de Noël dernier (2017 donc) pour me faire offrir 4 écheveaux de Color Of the Moon, une teinturière française. Après moult hésitations, j’ai choisi le coloris Calixte. C’est un bordeaux agrémenté de touches violettes. Un bon moyen de porter de la couleur sans pour autant tomber dans des coloris trop marqués, plus difficiles à porter au quotidien. 

Mon échantillon n’était pas bon pour ce pull. J’avais 22 mailles au lieu des 25 préconisées. D’où casse tête pour le choix de la taille. 

C’est toujours un gros problème pour moi le choix de la taille. Je tricote pourtant depuis un moment. Je suis familière de l’échantillon, que je tricote pour les pulls. Mais après avoir tricoté un pull et un gilet trop petit, je crois que je pèche par excès de prudence et me dit qu’il vaut mieux un peu trop grand que trop petit. Cela parait logique. 😉

Néanmoins un pull trop grand donne un air mal fagoté. J’ai choisi une taille trop grande et une taille d’aiguilles trop grande pour ma laine et ma tension. Les épaules ne sont donc pas aussi ajustées qu’elles devraient. Et le poids du pull tire sur les épaules, ce qui fait que ma jolie encolure décolletée tombe vers l’arrière.

J’ai choisi une taille d’aiguille trop grande pour une fingering. J’aurais du choisir du 3,5 plutôt que du 3,75. La dentelle est parfaire avec ce numéro mais comme je le disais plus haut, le poids de la laine tire sur les épaules et fait apparaitre des jours.

princess-fiona-amy-millerP1070435

C’est un modèle plutôt plaisant à tricoter, si l’on oublie les 3 détricotages du motif. 😉 J’avais une ampleur déjà trop importante sur la poitrine. J’aurais pu tricoter tout droit pour le corps. Ce que plusieurs tricoteuses ont d’ailleurs fait. Mais je voulais respecter la forme trapèze et donc inclure les augmentations. J’ai donc détricoté plusieurs fois et ai fini par supprimé quasiment toutes les augmentations placées immédiatement sous l’emmanchure. Ce détricotage est bien entendu lié à ce mauvais choix de taille.

Les diminutions se font à un rythme rapide que je n’ai pas respecté. J’ai diminué tous les 10 rangs au lieu de 6, pour éviter l’effet tente. Après l’avoir porté plusieurs fois, je crois que j’ai bien fait. La forme trapèze alliée à la dentelle assez ajourée donne un pull courant d’air, pas du tout adapté aux grandes frileuses comme moi!

J’ai tricoté ce pull en duo avec Elisabeth, @roseandmine. Je t’invite à lire son article ici.

princess-fiona-amy-millerP1070430

Quelques petits bémols rencontrés lors du tricotage :

La créatrice n’indique pas de méthode de rabattage des mailles. J’en ai essayé plusieurs pour avoir un rabattage suffisamment souple pour respecter le drapé du pull, sans pour autant qu’il gondole. Rabattre, défaire le rabattage, rerabattre, ce n’est pas le plus agréable.

Le patron ne comporte que des mesures en inches et pas en cm. Il faut donc convertir. Ce n’est pas la fin du monde mais c’est toujours un peu pénible.

En ce qui concerne la laine, je suis ravie de la couleur. Il y a un petit effet pooling néanmoins sur les manches.  Est ce du à l’écheveau utilisé ou au fait de tricoter sur un petit diamètre ? Il y a une très légère différence de teinte entre le haut et le bas du pull, mais il faut vraiment chercher la petite bête pour le voir.

princess-fiona-amy-millerP1070421

J’aime toujours autant ce modèle et suis ravie de l’avoir enfin tricoté. Le problème de la taille me chiffonne quand même un peu, la laine commence à boulocher. Modèle 1, réalisation 0.

Je serai plus vigilante quant au choix de la taille à l’avenir, quitte à choisir une plus petite taille pour la partie haute du pull et ajouter des augmentations pour le corps.

Comment choisissez vous la taille à tricoter ? Mélangez vous les tailles au sein d’un même patron ?

Des baisers laineux!

Sédum, le châle romantique

Avec toutes ces émotions, je n’ai pas eu le temps de te présenter mon nouveau châle dans les règles. Je t’introduis donc Sédum, châle en demi lune, point mousse et insertions de dentelle.

chale-sedum-melina-hami9

Ne faisons pas durer le suspense, je l’adore.

Si tu me suis, tu sais déjà que ce châle est issu d’une collaboration avec Mélina, qui est aux manettes de In a panda’s world.

La couleur

Dans ce projet dingo, le projet Arc en Ciel, de son doux nom, ma couleur était le vert. Je t’ai déjà expliqué la relation particulière que j’ai avec cette couleur. Tu peux relire cet article si tu veux en savoir plus.

kit-sedum-sencha

Barbara, des laines du Scarabée, avait déjà proposé à Mélina un vert plutôt olive. Nous nous sommes donc accordées sur un vert clair. Et j’ai commencé mes expérimentations chaudronnesques.

Après plusieurs tentatives, je suis arrivée à ce résultat qui me plaisait beaucoup. J’avais également teint un autre vert clair, qui tirait plus sur le jaune. J’ai proposé les deux à Mélina afin qu’elle fasse son choix. Et grâce à mes prières secrètes 🙂 , Mélina a eu un coup de coeur pour la 1e couleur, ce vert d’eau, à la fois doux et punchy.

Ça commençait bien!

Le patron

Nous voulions, l’une et l’autre, un châle dans lequel deux couleurs se répondraient, pour se mettre mutuellement en valeur. Exit donc les rayures. Mélina avait imaginé un châle colorblock composé de différentes sections. J’imaginais un châle plus en courbes. Après de nombreux échanges, nous sommes tombées en amour pour cette dentelle japonaise, tout en délicatesse.

chale-sedum1

Il restait à imaginer la forme finale du châle et ce fut là le boulot de Mélina!

On peut facilement faire 3 tours avec ce châle, ce qui en fait un doudou de cou malgré ses nombreux trous! Je suis fan de cette association de couleurs lumineuses, qui réveille les tenues et les mines fatiguées.

chale-sedum-melina-hami11

La dentelle n’est pas compliquée en soi. Je déconseille quand même aux allergiques des jetés et aux adeptes du tricot télé.

La difficulté pour moi réside dans le fait que la dentelle se tricote sur les rangs endroits ET envers. Il ne faut pas s’emmêler dans la grille. J’ai souvent sauté un rang par inattention et ai du reprendre quelques mailles par ci par là.

chale-sedum3

Pas de difficulté pour les rangs raccourcis, ce sont des Wrap and Turn, qui sont dissimulés dans la dentelle. Il faut juste savoir compter. Et ne pas les oublier!On a heureusement quelques bandes de point mousse pour se reposer et se détendre.

chale-sedum5

Le châle se tricote en 3,75 pour permettre à la dentelle de se révéler sans pour autant avoir un châle qui dégouline. Il mesure, pour ma version, 2m80 de long pour 50cm de large.

chale-sedum-melina-hami8

Si vous aimez vous lancer des défis ou si vous êtres friandes de dentelle raffinée, ce châle est fait pour vous.

La laine

Les écheveaux de Boudha sont composés de 100% Mérino High Twist et sont plutôt généreux. Ils pèsent entre 105 et 110 grammes et vous offrent par conséquent entre 380 et 400 mètres de laine moelleuse et dodue.

chale-sedum-melina-hami

Sédum utilisant jusqu’au bout du bout les deux écheveaux, il faut être vigilant quant au choix de la laine. Vous ne pourrez pas le réaliser avec des écheveaux de single de 365m, à moins de prévoir des minis en sus.

Je trouve ce châle très raffiné tout en étant facile à porter. Tous les choix de couleurs sont permis. Vous pouvez choisir deux écheveaux bien contrastés pour mettre en valeur les insertions de dentelle ou au contraire choisir deux écheveaux aux tons plus proches pour un aspect plus fondu.

chale-sedum

Vous avez bien deux écheveaux solitaires au fin fond de votre stock, qui vous supplient de les tricoter. Non ? Je ne vous crois pas! 😉

Allez-vous succomber au charme de Sédum ? Pour vous aider à vous décider je vous offre 10% de réduction à valoir sur l’achat d’un kit Sédum dans ma boutique, comprenant les deux écheveaux nécessaire pour tricoter le patron ainsi qu’un code (qui vous sera envoyé avec votre commande) qui vous permettra d’obtenir le patron avec 40% de réduction, offerts par Mélina.

Alors que pensez-vous de ce châle ? Vous plait-il ? Appréciez-vous les collaborations entre designers et teinturières ?

Je vous embrasse et vous remercie pour l’accueil réservé à Sédum et à ma boutique!

 

 

 

Good Vibes le bien nommé, de NCL Knits

C’est le premier châle de Nadia Crétin-Léchenne, alias NCL Knits,  que j’ai tricoté. Le patron est visible . Depuis j’ai aussi tricoté le Full Bloom que tu peux voir ici.

Châle Good Vibes, NCL Knits

Ce châle était un cadeau d’anniversaire pour ma maman. Je lui tricote entre 2 et 3 projets par an. Elle apprécie les ouvrages tricotés. Elle tricotait elle-même à une époque mais a arrêté depuis de nombreuses années et n’a pas le désir de s’y remettre. Néanmoins elle est très contente de recevoir des châles en doux mérinos, tricotés par une main d’oeuvre gratuite et docile ! 🙂

 

 

J’avais vu pas mal de versions que je trouvais jolies, je l’ai donc proposé à ma maman. Je sélectionne un projet qui me plait, que j’ai envie de tricoter et ensuite je le propose à ma maman, qui accepte ou non. En revanche, c’est elle qui choisit les couleurs.

Châle Good Vibes, NCL Knits

Je lui ai montré des projets sur Ravelry pour qu’elle trouve une association de couleurs qui lui plairait. Elle a été séduite par les châles associant le vert au violet.

J’avais en stock un écheveau de la Fée Fil, en mérinos et soie, coloris Menthe au lait. C’est un vert clair, très lumineux et nuancé. On a choisi pour l’accompagner un joli prune, teint par mes soins. Il s’agit du coloris Sirop de Prune.

Châle Good Vibes, NCL Knits

Il est très agréable à tricoter, les derniers rangs sont longs, mais le nombre de mailles est conséquent. Je l’ai tricoté assez rapidement, si mes souvenirs sont bons. Car je l’ai tricoté en début d’année 2017, pour pouvoir l’offrir à son anniversaire, en mai.

Il a une belle ampleur, sans être immense non plus. Ma maman l’aime beaucoup et l’a porté à de nombreuses reprises.

Châle Good Vibes, NCL Knits

C’est le 3e châle que je lui tricote. Souviens-toi, je lui avais tricoté un Lilli Pilli, dont je te reparlerais (surtout de la laine) et un Midnight in Sydney.

Tout ce que je lui ai tricoté est porté, donc c’est un plaisir de tricoter pour quelqu’un qui porte et apprécie les vetêments tricotés. Elle est aussi consciente du luxe que cela représente de porter un objet tricoté : des heures de travail et des matières précieuses.

En bonne tricoteuse, je ne renie pas le tricot égoïste mais de voir les autres porter et apprécier ce que l’on a créé, c’est la cerise sur le gâteau. Est-ce que l’on te réclame un ouvrage tricoté ou te proposes-tu de toi-même ? Ou, au contraire, tu ne tricotes que pour toi ?

Châle Good Vibes, NCL Knits

Le châle est composé de deux parties : la première en point mousse délicatement ajouré. Elle est plutôt rapide à tricoter, les rangs ne sont pas très longs.

La deuxième partie est construite avec des rangs raccourcis. J’ai utilisé la technique du Wrap & Turn, qui est très simple et quasiment invisible sur du point mousse. La dentelle est un motif de type Feather&Fan. Elle n’est pas particulièrement compliquée et se tricote un rang sur deux.

good-vibes-nclknits (3)

C’est un châle assez gratifiant à tricoter. Il ne comporte pas de difficultés particulières, bien qu’il ne soit pas adapté pour des débutants selon moi (rangs raccourcis + dentelle). Il a un très bel effet et est relativement rapide à tricoter. Je ne peux que vous encourager à succomber à l’appel des good vibes. 🙂

Châle Good Vibes, NCL Knits

Et toi tu tricotes pour les autres ? Comment choisis-tu les projets que tu vas offrir ?

Je t’embrasse !

Maple, le béguin qui a du chien!

J’ai tricoté ce bonnet à la demande d’une amie. Elle voulait un bonnet chaud, qui couvre bien les oreilles.

Bonnet Maple, Irene Lin

Je ne voulais pas lui tricoter un bonnet péruvien (tu sais, les bonnets à oreilles 🙂 ). Je n’ai rien contre, mais cela ne collait pas vraiment avec son style. Ce n’était pas non plus un bonnet destiné à être porté au ski. Au ski c’est bien connu, plus ton bonnet est improbable, moins on a de chances de te perdre dans la marée humaine qui se presse à l’entrée du tire-fesses. Il fallait donc un bonnet à oreilles, MAIS portable en ville.

Bonnet Maple, Irene Lin

On fait des béguins pour les bébés, ce qui leur évite d’avoir un bonnet qui leur tombe sur les yeux, qui tourne, ou qu’ils peuvent enlever trop facilement.

Néanmoins beaucoup de ces béguins sont trop « enfant ».

Bonnet Maple, Irene Lin

Quand je suis tombée par hasard sur Ravelry sur ce modèle, le bonnet Maple, d’Irene Lin, eurêka !:) D’une part je l’ai trouvé trop joli, et d’autre part il remplissait complètement le cahier des charges de mon amie.

Une petite astuce : si tu tricotes pour les autres, que tu prends des commandes, prends l’initiative de proposer à la personne de choisir parmi des modèles que tu as envie de tricoter. 😉 Ça t’évitera le tricot boulet.

 

Je n’imaginais pas spécialement tricoter ce bonnet pour moi. Mais j’aimais suffisamment le motif pour avoir envie de le tricoter.

Il est très agréable à tricoter, avec un gros numéro d’aiguille qui plus est. Cela va très vite, j’ai du me forcer à ralentir, pour faire durer le plaisir de ce tricot.

J’ai utilisé de la phil mérinos 6 de Phildar. C’est un 100% mérinos, qui se tricote en 6 comme son nom l’indique. La laine est ronde, douce, très agréable à tricoter. Ne serait-ce son prix, je la recommenderais sans hésiter.

J’ai juste une remarque à faire. J’ai tricoté le bonnet en aiguilles 4,5 et le rendu est bien. Je ne tricote pas lâche. Je pense que le résultat de cette laine tricoté en 6 serait trop ajouré et tout mou. Je conseille vraiment de descendre d’une taille d’aiguilles.

Bonnet Maple, Irene Lin

J’ai modifié le patron, il taille petit. Bien sur j’ai tricoté avec une taille d’aiguilles inférieure, mais il taille quand même petit. J’ai rajouté une répétition de motif et ai un peu tiré dessus au blocage pour gagner quelques centimètres. Le bonnet m’allait sans blocage mais il était serré. La laine étant tellement ronde, ce n’était pas un problème, c’était tout à fait confortable à porter. Mais l’amie à qui était destiné ce bonnet a une épaisse chevelure bouclée, je craignais que le bonnet ne soit trop serré.

Je n’ai pas fait le pompon, je pense qu’il aurait ajouté trop de poids au bonnet et l’aurait fait glisser sur l’arrière, je n’ai pas fait non plus les cordons car il tient bien sur la tête.

Je l’offrirais à mon amie, et si elle le souhaite, je rajouterais les cordons.

Bonnet Maple, Irene Lin

Je pense qu’un pompon en fausse fourrure, donc très léger, irait bien avec le style du bonnet, mais ce n’est qu’un avis personnel.

Je suis fan de ce motif alliant torsades et jetés. Je le trouve très beau. C’est mon amie qui a choisi la couleur, un blanc pour illuminer le visage en hiver.

Il est tellement rapide à tricoter que c’est un plaisir. Il est également disponible en taille enfant. Je recommande néanmoins de ne pas se fier au patron, et d’essayer le bonnet au fur et à mesure pour pouvoir ajuster la taille.

Bonnet Maple, Irene Lin

Alors que penses-tu de ce bonnet/béguin ? Pourrais-tu porter un modèle de ce genre ?

Edit : le bonnet a été offert et validé! 🙂

Je t’embrasse !

Lilli Pilli ou la joie de tricoter pour ses proches

 

p1030848

Sans doute connais-tu la créatrice de patrons Ambah O’Brien. Si tu ne connais pas, file voir. Elle a une patte bien reconnaissable et si tu aimes l’un de ses patrons, il y a de grandes chances pour que tu les aimes tous!

Maureen, du podcast la Pivoine Noire, est l’une de ses grandes fans et ses versions sont fort jolies. Je t’invite à y aller jeter un coup d’œil.

(si ça te tente, un jour prochain, je te parle des podcast tricot que je regarde ? )

Le Lilli Pilli a eu pas mal de succès parmi les tricoteuses. Il est simple à tricoter, oui oui, même s’il y a de la dentelle. Et joie et bonheur pour toi, francophone indécrottable, il est traduit en français.

C’est donc un wrap, ce qu’on pourrait traduire par étole en français. (cependant ce mot a une petite connotation « vieille France », ne trouves-tu pas ? Wrap c’est bien plus moderne pour nous, jeunesses du tricot ! 😉 )

p1030938

Elle est tricotée dans le biais, par un jeu d’augmentations en début de rang et de diminutions en fin de rang. Le motif de dentelle se construit sur 10 rangs et est très répétitif donc parfait pour les débutantes ou les timides de la dentelle.

Pour ma part,j’ai quand même réussi à faire un ou deux erreurs, que je n’ai remarquées qu’au blocage, trop tard donc pour défaire et refaire (c’est toujours faire!).

La dentelle est tricotée avec deux fils lace de Malabrigo en coloris géranio et vermillion. C’est un fil mérino single et c’est à ce jour le fil le plus doux que j’ai eu entre les mains. Amour absolu.

p1030944

Pour les rayures, le choix a été plus compliqué. J’aime les rayures mais les rayures style marinière. Je trouve que les rayures fines, que l’on voit dans beaucoup de châles du moment, atténuent parfois trop la beauté des nuances des laines teintes à la main.

Et puis inspiration soudaine (en réalité copiage éhonté 🙂 )

mais l’imitation n’est-elle pas la plus sincère des flatteries ?

Je suis tombée sur la version du Lilli Pilli de la Pivoine Noire qui l’avait tricoté dans un mélange de fil mérino et mohair.

J’ai donc utilisé un précieux écheveau de Mérisoie de la Fée Fil en coloris Sardine Frétillante, initialement prévu pour un autre projet, mais quand on aime… (surtout on ne dit pas non à l’auteur de ses jours ! ) et un fil mohair de Lang. Ma seule déception est que je n’ai pas trouvé la même nuance de gris et donc on a finalement un effet rayures alors que je voulais un effet fondu.

p1030911

Je n’ai pas vraiment aimé tricoté ce projet, la faute aux rangs trop nombreux. A peine le temps de faire quelques mailles et on doit déjà tourner son ouvrage. Le fil mohair n’a pas vraiment non plus été agréable à tricoter.

Cependant (je suis la contradiction faite femme) malgré ce non plaisir tricotesque, j’ai très envie de tricoter le Mookari de la même créatrice. Le principe est exactement le même que pour le Lilli Pilli, c’est un wrap mêlant rayures et dentelle. La différence réside dans la plus grande complexité de la dentelle qui est construite sur 32 rangs (n’imagine pas une minute retenir le motif) et est rédigé jusqu’à présent exclusivement en anglais. J’avais d’ailleurs acheté le Mookari bien avant le Lilli Pilli mais je m’étais cassé les aiguilles les dents sur la dentelle. J’avais donc abandonné, un peu par dépit. Si je retente, je ne manquerais pas de te tenir au courant de mes avancées en la matière.

Il y a néanmoins de grandes chances que les cadeaux de noël tricotés passent devant, calendrier oblige. Ma mère a jeté son dévolu sur un gilet (je te rappelle qu’on ne dit pas non à l’auteur de ses jours…) et j’ai un bonnet que j’avais promis de lui refaire, l’ayant intégralement tricoté dans une laine qui ne convenait pas car bien trop fine. Je précise que c’était un béret, en anglais et avec un motif très joli mais pas forcément très simple puisqu’il y avait des augmentations quasi à chaque rang.

L’article sur la galère des tricots de noël est prévu, on aura l’occasion de bien se marrer quand je ferrai le comparatif de ce que j’avais prévu et de ce effectivement réalisé.

Pour finir l’histoire de Lilli, enfin de Pilli, bref de qui tu veux, il me reste une petite pelote de gris, un bon reste de ma deuxième pelote de mohair et deux gros restes de lace.

p1030861

Le blocage a été une vraie galère, comme le wrap est très long, je n’ai pas réussi à le faire tenir en entier sur mon lit, sans parler de le bloquer au milieu du salon. Le fait qu’il soit tricoté dans le biais rend le blocage encore plus délicat et la dentelle, n’en parlons pas. Bref un blocage dégueulasse plus tard (on voit de manière criante, en tous cas moi ça me saute aux yeux, les marques des aiguilles qui font des vagues sur le bord de l’étole). La partie finale en dentelle est mal étirée et donc pas suffisamment mise en valeur.

Et je l’ai tricoté en 3,5, aka ce que j’avais sous la main. Une idée aussi de proposer des numéros d’aiguilles en quart de point. Et comme je tricote plutôt serré (la blague est que je m’en suis aperçue fort récemment, pendant le tricotage de mon Solaris pour tout te dire, qui est minuscule et me sort par les yeux, tellement j’ai choisi mes couleurs avec les pieds. Prises séparément j’adore ces couleurs, associées je trouve que ça ne donne rien.)

Le 3,75 aurait été vraiment bien. Mais au prix des ChiaoGoo je me suis abstenue.

Bref Père Noël si tu passes par là fais un détour par la mercerie du coin. 🙂

p1030917

Ma maman porte actuellement son Lilli Pilli et m’a adressé plusieurs constats : le mohair ça grattouille, et l’étole n’est pas assez large à son goût. (Toi aussi tu as compris qu’elle prépare le terrain pour me demander un nouveau châle ? )

Tu auras remarqué, les photos ne sont pas du tout raccord avec la vague de froid qui vient de nous tomber dessus. Ayant déjà un petit stock de projets finis, j’ai profité de vacances cet été pour prendre en photo tout ce que j’ai pu emmener dans ma valise ! Allez je te laisse rêver au beau temps et à la mer… ou on se réjouit de pouvoir porter dans la vraie vie tout ce qu’on a tricoté ?

Bécots !