Goten le mignon, le nouveau cardigan de Maman Crotte

On continue dans l’actualité brûlante du tricot (oui rien que ça 🙂 ) puisque je vais te parler du petit cardigan de Marianne Munier alias Maman Crotte. Enfin je vais te parler de l’un des nombreux patrons qu’elle a sorti ces derniers temps.

Goten, Marianne Munier
cardigan Goten, taille 9 mois

Ce gilet, Goten pour la version bébé, Gohan pour la version enfant, est un mignon petit cardigan à torsades. Si tu n’es pas au courant, j’adore les torsades. J’adore, j’adore, j’adore !

Non je ne suis pas excessive. Jamais. C’est très mal me connaître. 🙂

J’ai eu la chance de rafler une des dernières places disponibles du testknit. Je l’ai tricoté en 9 mois pour l’offrir à un nouveau-né de l’entourage de mon copain. C’est la première fois que je tricotais pour un bébé et j’ai bien aimé. Ben oui, c’est quand même vachement plus rapide, ça coûte beaucoup moins cher en laine, que des avantages !

Goten, Marianne Munier
cardigan Goten

C’était également la première fois que je tricotais un patron de Marianne. Je louchais depuis quelque temps sur ses modèles de gilet adulte mais n’avais pas encore sauté le pas. La faute à un certain nombre d’encours. Non ne me demande pas, cela ne se fait pas ^^. On ne demande pas son âge à une femme, on ne demande pas son nombre d’encours à une tricoteuse ! Non mais ! 🙂

(En vrai, il y a des encours que j’ai détricoté pour les retricoter. Non je ne suis pas folle. Avoir un tricot que je ne peux pas mettre parce que trop petit, trop grand, ou autre chose, ce n’est pas possible pour moi. Et non je ne donne pas. Faut pas déconner, c’est TOUT pour moi. Je suis pas la seule, rassurez-moi ? )

 

Bref, revenons à nos moutons. J’adore cette expression 🙂 . Goten est un cardigan mixte, qui se tricote du haut vers le bas, sans couture. C’est un patron tout à fait accessible. Il démarre par un montage provisoire au crochet suivi d’augmentations en raglan. On rajoute ensuite quelques mailles pour le motif. Il faut relever les mailles pour former l’encolure et la bande de boutonnage. Premières boutonnières à mon actif : c’est très simple, il suffit de faire un jeté. Je m’en faisais toute une montagne, mais à tort ! Par contre je me suis ratée sur le positionnement de celles-ci. Je voulais au départ en mettre 5, il n’y en que 4 au final ; tout simplement parce que je suis une quiche (lorraine, ah ah) lorsqu’il s’agit de division. La mercerie où j’ai choisi mes boutons n’avait pas un grand choix, j’ai donc choisi ces boutons en forme de petit cœur, d’un bleu plus foncé que la laine. Au final, j’en suis plutôt contente.

 

J’ai utilisé une laine que je ne connaissais pas : la Mérino 150 de Lang. Elle est très douce, bien ronde. Le bleu que j’ai choisi est très lumineux. J’ai tricoté pour une petite fille, je voulais éviter les couleurs un peu stéréotypées de cet âge : le rose, le mauve, que j’apprécie peu dans les laines industrielles. Le gris me paraissait un peu terne, les parents aiment les couleurs. Et le blanc pour un bébé, j’ai eu un doute. 🙂

Je suis contente de cette laine. Cependant je ne pourrai pas juger de sa tenue dans le temps. J’ai du tricoter en 3, les côtes en 2.5 pour coller à l’échantillon. Je tricote plus lâche à plat qu’en rond. J’ai utilisé 207 grammes, soit un peu plus de 3 pelotes. J’ai une petite idée pour utiliser le reste, je t’en parlerai plus tard.  😉

Goten, Marianne Munier
cardigan Goten

Je pense que tu as compris que je te recommande fortement le patron que tu pourras utiliser aussi bien pour une fille qu’un garçon. La version enfant va jusqu’à 12 ans. Simple, joli et des finitions très soignées, Goten a tout pour plaire.

Il ne me reste qu’un détail à te mentionner, détail qui n’en est pas un, d’ailleurs. Si tu connais Marianne, tu es au courant, mais c’est toujours bien de souligner les beaux gestes. Marianne reverse la totalité du prix de vente de ses patrons à la recherche sur le cancer. C’est d’une grande générosité. Tu pourras ainsi allier le plaisir de tricoter un joli patron à un geste de solidarité. Que dire de mieux ?

As-tu déjà tricoté un patron de Marianne ? Qu’en penses-tu ? Un modèle chouchou de layette à me conseiller ?

Bécots !

Tricots de Noël

Oui je tricote pour Noël. Oui je tricote pour Noël pour les autres.

Mode altruiste ON.

Alors j’ai déjà tricoté pour les autres. Les autres étant ma mère et mon chéri.

Mon cher et tendre a donc en sa possession deux snood à la laine horriblement piquante à mon goût et qui ressemblent à l’heure actuelle à une serpillière mal rincée.

Ma mère a eu plus de chance : elle est l’heureuse propriétaire d’un shawl : le Midnight in Sydney et d’un wrap le Lilli Pilli. Elle a failli avoir un bonnet (pour Noël dernier) tricoté dans une fort jolie laine la Mechita de Malabrigo dans la très jolie couleur Pearl, pas du tout adaptée au patron. Quand on tricote un modèle prévu pour une laine sport voire DK avec une laine fingering, ça ne marche pas. Mais votre amie ici présente s’est obstinée, en se disant : si je tricote la plus grande taille, si j’allonge la bordure, si je tire bien dessus au blocage, si… quand ça n’est pas le bon échantillon, vous aurez beau prier tous les dieux du tricot, adopter toutes les stratégies possibles, eh bien ça ne marche pas ! 🙂

Cette année j’ai décidé de corser les choses, en plus de tricoter un snood pour mon copain, un gilet voire un bonnet pour ma maman, un châle pour la mère de mon copain, j’ai décidé que les modèles du snood et du châle seraient tout droit venus de mon cerveau.

Mes précédentes tentatives de création s’étant toutes soldées par un échec, ne parvenant parfois même pas à venir à bout de modèles rédigés par des designers chevronnés, mettant plusieurs mois voire une année à tricoter UN seul projet, ayant une vitesse de tricot fulgurante, ayant beaucoup plus envie de teindre que de tricoter, préférant largement mes aiguilles métal à mes aiguilles en bois (je ne possède que les numéros 3,5 et 4,5 en métal, histoire d’ouvrir le champ des possibles), il est fort possible que je commence 2017 en revoyant fortement mes envies et mes capacités tricotesques à la baisse. Je ne te parle même pas du fait que je devrai trouver en urgence un cadeau de remplacement.

T’ai-je également informée que je participe au swap de Noël organisé par Mélina le ti panda et au swap des teigneuses organisé par Imogène ?

Bref c’est Noël, tout est possible. On se comprend, je sais très bien que nous ne sommes qu’au mois de novembre (heureusement pour moi, j’ai encore un peu de temps pour me rendre compte de la surestimation énorme de mes capacités et changer d’avis et qu’il est temps de profiter des belles couleurs de l’automne et du pain d’épices, et de tricoter un nouveau châle pour moi, et un gilet pour moi aussi (je t’ai dit que je n’avais plus rien à me mettre par ces températures plus du tout agréables ? )

alors allons y je te raconte ? 🙂

Le snood de l’amoooouuuur pour commencer. Étant donné les deux serpillières précédentes qu’il a quand même portées (je t’aime mon chat 🙂 ) j’ai eu envie de lui tricoter quelque chose de doux pour changer. J’ai donc choisi et aussi parce qu’il m’en restait de mon pull Joseph de la Poule (actuellement en phase très délicate de : je vais le foutre à la poubelle ce foutu pull avec ses foutues quarante mille coutures) du coton mérino de Drops. La laine est vraiment très douce, assez ronde et se dédouble peu compte tenu de sa composition moitié coton moitié mérino. Vu le nom tu n’es pas étonnée de la composition.

p1040091

Comme tu le vois ce n’est pas très avancé ( et pour tout te dire, je pense que ce n’est pas assez large, et les motifs que j’avais choisis ne me plaisent plus…).

Le châle pour la mère de mon copain : j’envisage un shawl en croissant de lune, avec un écheveau de Mérisoie de la Fée Fil, couleur Les Gens de Florette. En achetant cette laine il y a un moment d’ailleurs (il me semble que je l’avais acheté pour Noël dernier) je la voyais indigo. En réalité, elle est bien violette, d’un joli violet délicatement nuancé. J’espère que la couleur plaira à la future destinataire! J’ai tricoté le corps du châle en point mousse et m’apprête à attaquer la bordure en dentelle (je n’ai pas encore choisi de manière définitive le point mais pas de problème c’est toujours simple d’adapter un motif avec un nombre de mailles fixes à un châle construit avec des augmentations à chaque rang). Easy, easy, easy comme dirait mon frangin.

p1040078

Ma maman quant à elle a flashé sur un gilet de Heidi Kirrmaier : le Nanook. Ma faute aussi : je lui ai montré un jour mes favoris Ravelry. Elle le désire dans un coloris rouge rose bordeaux. J’ai profité des promo sur l’alpaga de Drops pour rafler 12 pelotes de Lima coloris 58 20.  C’est un joli rouge bordeaux.

p1040080

Il avance plutôt bien, vaudrait mieux parce qu’un mois pour tricoter un gilet plus un snood plus un châle plus un projet pour moi (parce que faut pas déconner non plus!) c’est chaud !

Rendez vous dans un peu plus d’un mois pour savoir si j’ai réussi ma mission Tricots Noël!

Et toi, tu tricotes pour offrir à Noël ?

Allez sur ces bonnes paroles

Bécots !