Un petit pull en dentelle [Wish Knit List]

Un petit pull ? Avec plaisir, mais avec des trous-trous !

Qui dit printemps dit tricot. Ça marche aussi avec qui dit automne, hiver… bref vous avez compris. 🙂

Le printemps se sera fait désirer cette année, mais pas question de renoncer au tricot. Pour bien préparer la transition vers les températures estivales, ne nous découvrons pas d’un fil mais rien ne nous empêche de faire quelques jolis trous avec ce fil. 😉

Je vous propose donc une petite sélection de pull de printemps, avec de la dentelle !

Herbarium de NCL knits

Un classique, à signaler une difficulté dans les diminutions du motif lorsque l’on arrive à l’encolure.

 

April de Isabell Kraemer

A réaliser avec un fil light fingering pour un joli drapé. Je suis amoureuse de ce pull.

 

Princess Fiona de Amy Miller

Je l’adore, il est dans mes favoris depuis longtemps et j’ai même la laine pour le faire! Qui me suit ?  🙂 🙂

 

Birkin de Amy Miller

La même créatrice, je le trouve charmant pour une après midi en bord de mer (ou de lac). Il y a toujours un peu de vent même si le soleil est au rendez vous.

 

Let it fall de Matilda Kruse

Avec sa dentelle dans le dos, ce boxy est magnifique.

 

Mirabella de Sweaterbabe

Il a un ravissant col bénitier, parfait pour le printemps.

 

Romance de Schneckenstrick

Je le trouve très joli. J’ai juste un doute sur la laine utilisée : une DK, assez chaude, alors que le pull est en dentelle et très décolleté de surcroît. A mon avis, il faut l’adapter en fingering.

 

 

Lacy Pullover de Sarah Hatton

Un très joli motif diamant pour ce pull.

Pinpoint de Asja Janecsek

Une dentelle plus moderne et passe partout pour les réfractaires aux pulls au look trop romantique.

 

 

 

Que penses-tu de cette sélection ? Es-tu tentée par un de ces patrons, ou un autre ? Tu oses la dentelle sur les vêtements ou tu la cantonnes aux châles ?

Je t’embrasse!

Publicités

Alocasia, ma version col rond

il y a quelques temps déjà, (non je n’ai pas dit « il était une fois »!) Marie Amélie, alias Maremelade a sorti un pull col V comportant un très joli motif le long de l’encolure : le pull Alocasia.

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

Alocasia est le nom d’une jolie plante d’intérieur, je te laisse demander à notre ami Google.

Mais entre être une plante verte et tricoter un magnifique modèle, j’ai choisi mon camp ! 😉

Bref Marie Amélie met en test la version originale du patron, avec un décolleté devant et dos. Je suis en amour mais rate les dernières places du test. Néanmoins la fée du tricot devait m’avoir à la bonne car, quelques semaines plus tard, Marie Amélie poste un appel sur Instagram pour tester la version col rond. Autant te dire que je n’ai pas hésité une minute.

Et par chance, j’étais la première à me proposer.

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

J’adore ce modèle, je le trouve beau et raffiné. Le test s’est très bien déroulé, j’ai pu apporter ma petite contribution en relevant quelques erreurs minimes.

Le patron est très clair, facile à suivre.

J’ai pu apprendre la technique des German Short Rows, que je ne connaissais pas à l’époque. Le motif est relativement simple une fois que l’on est familiarisé avec. Il s’agit de mailles croisées. Je te signale quand même un point où tu devras être vigilante. Lorsque l’on rejoint les dos et devant du pull pour tricoter en rond après les emmanchures, la manière de tricoter un des motifs change. Je me suis trompée et n’ai pas eu le courage de défaire pour réparer mon erreur.

On commence par tricoter la bande de motif dos puis on relève des mailles pour construire le dos. Ensuite on vient former l’encolure devant avec des rangs raccourcis, on rejoint et on continue jusqu’en bas. Les manches sont enfin relevées et tricotées en rond.

La seule difficulté pour moi a été de tricoter ma version en 3 semaines, pour coller à la date de sortie du patron.

Je l’ai tricoté en 3,5, et ai utilisé moins de 3 écheveaux de 400 mètres. Ce fut le premier patron pour lequel j’ai utilisé ma laine, teinte à la main. Tu pourras d’ailleurs remarquer les erreurs de débutante : on voit bien les différences entre les 3 écheveaux que j’ai teint séparément sans noter de manière précise les temps de cuisson, le PH et la technique de répartition de la teinture. Bouh ! Mais j’ai appris de mes erreurs depuis. 🙂

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

Malgré ces défauts de teinture, j’aime beaucoup ces couleurs et suis très triste de ne pas porter ce pull. J’avais fait un échantillon bien sûr. Pour un test c’est obligatoire, mais le fait de tricoter en rond et de manière intensive en tirant sur le fil plus que de coutume m’a donné un pull un peu plus petit qu’attendu. À la fin du temps imparti, je tricotais une grande partie de la journée en essayant d’aller le plus vite possible, ce qui a modifié ma tension sur le fil.

Ajoute à ça que j’avais choisi la taille 105 avec peu d’aisance et que j’ai pris du poids depuis la prise des photos, je ne suis plus à l’aise dans ce pull. Je rentre toujours dedans, mais il est moulant, un peu trop à mon goût.

Le grand décolleté, ajouté à la forme boxy, font que le pull a tendance à remonter sur le ventre, qui n’est pas la partie de mon anatomie que je préfère. Avec plus d’aisance, le pull resterait en place. Ce n’est pas un problème de patronage mais bien de choix de taille.

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

Je conseille le patron, tout est clair, on est pris par la main. Et le modèle est sublime. C’est le pull le plus abouti et le plus sophistiqué que j’aie tricoté jusqu’ici. Et je ne le porte pas. Les boules.

Je pourrai le détricoter et en tricoter une version à ma taille mais le courage me manque. Je le garde néanmoins précieusement en espérant une perte de poids miraculeuse. Lourdes, c’est par où ?  🙂 🙂

As-tu déjà tricoté un ouvrage trop petit ou trop grand ? Que fais-tu ? Tu détricotes et tu refais ou tu pratiques la technique des œillères ? 🙂

Je t’embrasse !

Odette jolie : première ascension d’un Everest du tricot

Odette jolie, une Poule à petits pas

Odette jolie, mon premier pull. Oui oui, vous avez bien lu, mon premier pull. Attention pas mon premier tricot hein ? Auparavant j’avais raté plusieurs Trendy Chale (joli mais chiant à tricoter quand on débute, n’est-ce pas ? ) et tenté un gilet bicolore à ma façon, c’est-à-dire pas fini, pas à ma taille, avec un point de blé/riz (on ne sait pas trop…) qui se prend par moment pour des côtes.

Mais Odette jolie est mon premier pull. Portable en plus.

Tricoté en aiguilles droites, c’était un de mes premiers, rappelez-vous ? Aiguilles 5, laine Soprane de Cheval blanc, en double. D’après mes souvenirs (lointains) j’ai du utiliser environ 6 (ou 8) pelotes.

Alors oui, pour l’utilité et la précision des indications, on repassera. 🙂

C’est un patron relativement simple à tricoter, bien qu’inhabituel dans sa construction. J’en parle parce que le patron est gratuit, gentiment offert par Aurélie la poule, du blog trèèèèèès connu Une Poule à petit pas. Si tu ne connais pas la Poule, c’est sans doute que tu vis dans une caverne où Phildar, le tricot à plat et les 20 000 coutures à la main à faire après t’être fadé le tricotage d’environ quarante deux morceaux sont nécessaires pour te faire un petit gilet moitié acrylique moitié laine qui n’existera plus à la prochaine saison.

* aucun catalogue phildar n’a été maltraité pendant la rédaction de cet article. C’est promis. Je le jure. 🙂

Odette jolie, une Poule à Petits Pas
Odette dans les hortensias!

Bref le pull est composé de deux plastrons : celui de devant avec les torsades, fastoche (oui je suis née dans les années 80) (femme des années 80, femme …). Les torsades, si tu n’as jamais essayé, si tu as peur, si tu es intimidée, c’est du flan. 3 mailles devant, 3 mailles derrière, tu tricotes celles d’après avant de reprendre les 1eres mises en attente sur une 3e aiguille, nommée qui l’eut cru ? aiguille à torsade. C’est bien fichu, tu avouras:) . Bref un effet bœuf pour 3 fois rien.

Celui de derrière, cependant, est un peu plus fourbe. Oui, c’est lui qui est fourbe et pas du tout moi qui n’ai pas réussi à le tricoter. 3 fois de suite. Oui. Tu comprends ma frustration.

Alors un jour j’ai décidé de lâcher l’affaire. Faut dire que ca faisait 6 mois que j’étais sur le pull, fisrt of all, remenber ? J’ai donc tricoté un panneau en point mousse, raccordé avec une couture un peu dégeu et roule ma poule ! (tu l’avais pas vue venir, celle-là !;) )

Odette jolie, une Poule à petits pas

Et finalement, même s’il ne ressemble pas à l’original, que la laine ne vieillit pas très bien ( mais passe en machine), que l’encolure et les côtes de finition ne sont pas (du tout ) académiques, je le porte. Oui, je le porte et même je l’aime bien. Le premier ne s’oublie jamais 😉 .

Si tu as bien lu, tu es un peu sceptique, Odette ne semble pas avoir de manches. Ni de côtés. Eh bien si, tricotées de la manche vers le corps, au prix d’augmentations conséquentes, mais pas douloureuses, je te le jure.

Si tu n’as rien compris, file voir l’original. Une poule à petits pas

Bécots !