10 modèles de pull à torsades à tricoter absolument! [Wish Knit List]

Sous Sous de Nora Gaughan

Mon coup de cœur ! Un bémol : il se tricote par morceaux mais il me semble que certaines tricoteuses l’ont modifié pour le tricoter en rond.

 

La version d’origine est assez décolletée, plus longue derrière que devant. Je pense le tricoter de manière plus classique : en réduisant le décolleté, afin de pouvoir éventuellement le porter à même la peau, réduire l’ampleur et la dissymétrie dos/devant.

 

Velvette  de Xiaowei Hu

Il n’a rien d’original au premier abord, un pull classique avec un motif centré mais à mes yeux c’est la torsade qui fait tout l’intérêt de ce modèle. Elle n’est pas classique. Elle est travaillée toute en subtilité.  Elle me plait beaucoup !

Coastal de Hannah Fettig

Ce pull a un immense potentiel doudou des jours d’hivers gris et maussades. Il est douillet mais sans être lourd, ce qui peut être le défaut des irlandais classiques (les pulls hein ! Pas les représentants de la gent masculine 😉 ). Bref, Hannah Fettig est toujours une valeur sûre à mes yeux, bien que je n’aie encore jamais tricoté l’un de ses modèles. 🙂

Nord de Veronik Avery

On revient aux racines de mon envie de tricoter : le Nord, plus exactement la version d’Aurélie, du blog une Poule à Petits Pas.

Simple et élégant ; un jour peut-être je tricoterai tous les modèles qui me plaisent !

Fog Cutter de Thea Colman

Je trouve que ce pull a une forme très moderne, qui dépoussière les torsades. Qu’en penses-tu ?

Madeira de Emilie Luis, alias Atelier Emilie

Un pull récemment sorti, mais qui a tout pour devenir un grand classique. J’en ai vu une version en vert forêt très réussie. Quelle couleur choisirais-tu ?

Ondawa de Michelle Wang

 

Plein de jolis détails sur ce pull, l’encolure bateau, la torsade qui s’ouvre sur le bas du pull. Peut-être faudrait-il le rallonger un peu pour ne pas avoir le ventre à l’air ?

Nieve de Julie Weisenberger

Un joli classique, modernisé par les manches en côtes. Que cela doit être long en revanche! 😉 (de la part de la fille qui tricote toutes ses manches trop courtes parce qu’elle en a maaaarre. Cela t’arrive à toi aussi ? 🙂 )

Vanora toujours de Michelle Wang

Des torsades plus fines et plus discrètes, si tu n’assumes l’effet bidendum des vrais pulls irlandais!  😉

Bara Pullover de Patricia Duncan

 

 

Toujours des torsades, mais on reste dans le thème, n’est-ce-pas ? 🙂

J’aime assez ces torsades décentrées et interrompues. Cela donne un côté graphique à un élément de design plutôt classique, tu ne trouves pas ?

Et toi, la torsade fait battre ton cœur ? Ou tu la fuis allègrement ? Un modèle à me suggérer ?

Je vous embrasse, et toutes à vos aiguilles !

Publicités

Rayés! Wish Knit List

Une de plus! 🙂  Eh oui, je n’en finis plus de traîner sur Ravelry, d’ajouter encore et encore des favoris… le tricot rend boulimique !

Cette semaine, ce sont les rayures qui sont à l’honneur. J’ai un peu de sang breton dans les veines, même si je vis bien loin de la mer aujourd’hui, et la marinière fait partie de mon ADN.

Mais pour ne pas te lasser, je vais sortir (un peu, histoire de ne pas te perdre non plus) des sentiers mille fois rebattus des pulls à rayures ! 🙂

Le Ravello d’Isabel Kramer :

oui. Tu vois que je te ménage et que j’y vais en douceur. 😉 Le Ravello est bien connu et c’est bien mérité ! C’est un pull tout simple twisté par un jeu de rayures. La version d’origine se tricote en 3 couleurs : 2 couleurs proches relevées par une couleur plus vive.

J’aime beaucoup ces versions :

Les projets et leurs créatrices sont à retrouver dans ma page favoris Ravelry.

Le Dessine moi un mouton de la maison Rililie.

Lui aussi a eu beaucoup de succès ! Il se tricote à l’origine avec 7 couleurs contrastantes. J’ai déjà eu bien du mal avec mon Solaris, qui ne compte QUE 5 couleurs contrastantes. Je te rappelle son triste sort : il a sombré au fond de mon panier à encours.

Mais ces versions bicolores sont magnifiques et m’ont tapé dans l’œil. Une couleur principale foncée avec des rayures fondues un peu plus claires constituerait un choix judicieux pour étoffer ma garde robe. Je l’ai d’ailleurs commencé. J’ai choisi d’utiliser des laines de mon stock, à savoir de la Lace Alapca et Soie de Drops, coloris chameau clair pour les rayures et noir pour la couleur principale.

Je te montre les deux versions qui m’ont inspirée.

On sort des sentiers battus maintenant ! Tu es prête ? 🙂

Le True Friend de Veera Valimacki

La version de la créatrice n’a au départ pas retenu mon attention. Je trouvais ce pull très carré, très contrasté. Mais ça, c’était avant. Avant de voir la splendide version de Veroturquoise :

14711992_671256053033089_107346582940155904_n_small2

un ravissant mélange de rose et gris très clair nuancé.

On continue sur cette lancée !

Le Purl in a row de Suvi Simola

(je t’avais présenté le Light on Trails si tu te souviens?).

Il est charmant et ce jeu de rayures inattendues et délicates me plait beaucoup. Néanmoins il y a un détail qui me chiffonne : je trouve que les rayures sont placées quelques cm trop bas. Pour ma part, je les remonterai sur la poitrine.

img24491_small2

Un petit dernier pour la route ?

Mon cœur balance entre le Storm Cloud Tee, aisément transformable en pull, et le Hyannis. Le premier est charmant avec ces rayures en feston et le Hyannis a un petit look graphique grâce à ces rayures judicieusement placées.

Lequel préfères tu ?

Je te laisse écumer Ravelry, la bave aux lèvres, à la recherche du patron parfait. 🙂

Bécots !

Odette jolie : première ascension d’un Everest du tricot

Odette jolie, une Poule à petits pas

Odette jolie, mon premier pull. Oui oui, vous avez bien lu, mon premier pull. Attention pas mon premier tricot hein ? Auparavant j’avais raté plusieurs Trendy Chale (joli mais chiant à tricoter quand on débute, n’est-ce pas ? ) et tenté un gilet bicolore à ma façon, c’est-à-dire pas fini, pas à ma taille, avec un point de blé/riz (on ne sait pas trop…) qui se prend par moment pour des côtes.

Mais Odette jolie est mon premier pull. Portable en plus.

Tricoté en aiguilles droites, c’était un de mes premiers, rappelez-vous ? Aiguilles 5, laine Soprane de Cheval blanc, en double. D’après mes souvenirs (lointains) j’ai du utiliser environ 6 (ou 8) pelotes.

Alors oui, pour l’utilité et la précision des indications, on repassera. 🙂

C’est un patron relativement simple à tricoter, bien qu’inhabituel dans sa construction. J’en parle parce que le patron est gratuit, gentiment offert par Aurélie la poule, du blog trèèèèèès connu Une Poule à petit pas. Si tu ne connais pas la Poule, c’est sans doute que tu vis dans une caverne où Phildar, le tricot à plat et les 20 000 coutures à la main à faire après t’être fadé le tricotage d’environ quarante deux morceaux sont nécessaires pour te faire un petit gilet moitié acrylique moitié laine qui n’existera plus à la prochaine saison.

* aucun catalogue phildar n’a été maltraité pendant la rédaction de cet article. C’est promis. Je le jure. 🙂

Odette jolie, une Poule à Petits Pas
Odette dans les hortensias!

Bref le pull est composé de deux plastrons : celui de devant avec les torsades, fastoche (oui je suis née dans les années 80) (femme des années 80, femme …). Les torsades, si tu n’as jamais essayé, si tu as peur, si tu es intimidée, c’est du flan. 3 mailles devant, 3 mailles derrière, tu tricotes celles d’après avant de reprendre les 1eres mises en attente sur une 3e aiguille, nommée qui l’eut cru ? aiguille à torsade. C’est bien fichu, tu avouras:) . Bref un effet bœuf pour 3 fois rien.

Celui de derrière, cependant, est un peu plus fourbe. Oui, c’est lui qui est fourbe et pas du tout moi qui n’ai pas réussi à le tricoter. 3 fois de suite. Oui. Tu comprends ma frustration.

Alors un jour j’ai décidé de lâcher l’affaire. Faut dire que ca faisait 6 mois que j’étais sur le pull, fisrt of all, remenber ? J’ai donc tricoté un panneau en point mousse, raccordé avec une couture un peu dégeu et roule ma poule ! (tu l’avais pas vue venir, celle-là !;) )

Odette jolie, une Poule à petits pas

Et finalement, même s’il ne ressemble pas à l’original, que la laine ne vieillit pas très bien ( mais passe en machine), que l’encolure et les côtes de finition ne sont pas (du tout ) académiques, je le porte. Oui, je le porte et même je l’aime bien. Le premier ne s’oublie jamais 😉 .

Si tu as bien lu, tu es un peu sceptique, Odette ne semble pas avoir de manches. Ni de côtés. Eh bien si, tricotées de la manche vers le corps, au prix d’augmentations conséquentes, mais pas douloureuses, je te le jure.

Si tu n’as rien compris, file voir l’original. Une poule à petits pas

Bécots !