Béret Rose Red, Ysolda Teague

T’ai-je déjà raconté mes déboires avec Joseph que j’ai tricoté 2 fois ? Rebelote avec ce patron. Je l’ai tricoté une 1e fois en Malabrigo Mechita, coloris Pearl. Cette laine se mariait très bien avec le patron mais… Tu sentais venir le mais ? 🙂

Tricoter un modèle prévu pour une laine DK en utilisant une fingering, le fail était assuré dès le départ, non ?

Je n’ai pas fait d’échantillon à l’époque. Ma 1e version date de plus de 2 ans. Je me suis juste dit que j’allais tricoter la plus grande taille et que je le rallongerai si besoin. Ce que j’ai fait. Je l’ai bloqué de manière agressive pour faire prendre encore un peu d’ampleur supplémentaire, mais tous mes efforts n’ont pas suffit. Il faut dire que ma maman, à qui était destiné le bonnet, a un périmètre crânien respectable.

Oui je tente de mettre tout ça sur le dos du crâne de ma mère. 🙂

Bref c’était trop petit, trop serré, pas du tout ce qu’elle m’avait demandé.

J’ai au final peu de projet dans mon Ravelry, mais on ne voit pas les détricotages et retricotages que j’ai à mon actif, et laisse moi te dire qu’ils sont nombreux. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il y a plus de retricotage que de projets originaux mais je dois bien m’approcher de la parité. Comme quoi, la parité ce n’est pas si difficile !

Bérêt Rose Red, Ysolda Teague, laine Soobelle Yarn

Ma 2e version, que tu vois ici (je n’ai pas de photo de la 1e) est tricotée avec de la Soobelle Yarn, la marque de laines teintes à la main de Xiaowei Hu. Il me semble qu’elle arrêté de teindre pour se consacrer au design. J’ai pu tester pour elle le patron du Qinqin, un ravissant pull pour petite fille, que j’ai offert comme cadeau de naissance. C’est une laine sport, donc beaucoup plus adaptée au projet. Je n’ai pas fait d’échantillon. J’ai tricoté la plus grande taille. Il est un tout petit peu grand, c’est-à-dire qu’il ne serre pas la tête, ce qui correspondait aux souhaits de ma maman.

Elle l’a porté au cours des premiers mois de l’année. Je l’ai fini début 2018. Et je poste l’article maintenant, oui. C’est la vie.

C’était un vrai plaisir à tricoter, l’alliance des torsades et d’un joli motif de dentelle. Je trouve le motif charmant et simple à réaliser. Le motif se présente sous forme de grille et d’explications écrites rang par rang. À vous de choisir ce avec quoi vous êtes le plus à l’aise.

Après le calvaire des manches du Oh Bello, interminables ! j’étais contente de tricoter ce béret.

Bérêt Rose Red, Ysolda Teague

Pour les tricoteuses qui appréhendent la dentelle, je trouve que ce bérêt est tout indiqué. Il est vraiment simple. La dentelle ne se tricote qu’un rang sur deux. Comme le motif est symétrique, il est aisé de s’y repérer, de voir si l’on a fait une erreur.

Béret Rose Red, Ysolda Teague

Le béret de la créatrice est tricoté en laine poilue, ce qui est du plus bel effet, néanmoins je déconseille ce genre de laines aux débutantes. Elle est malaisée à détricoter, cela abîme le fil et le côté poilu empêche de repérer facilement les éventuelles erreurs. Mais ce côté fluffy, mousseux et poilu, sied à merveille aux bérets.

Béret Rose Red, Ysolda Teague

Je ne pense pas le retricoter mais j’ai passé un très bon moment en compagnie de ce patron.

Edit : je l’ai retricoté! Pas pour moi et dans un autre qualité, mais je n’ai pas de photo…

Tricotes-tu plusieurs versions d’un même patron, pour le plaisir ?

Je t’embrasse !

Publicités