Châle Des Fleurs, Ncl Knits, côtes perlées et dentelle

J’ai tricoté ce ravisant châle lors d’un test pour Nadia, NCL Knits. J’aime énormément ses châles.

Pour mémoire j’ai déjà tricoté 2 de ses modèles. Tu peux relire l’article sur le Good Vibes ici, et celui sur le Full Bloom ici.

J’ai flashé sur la version de Nadia, vert foncé et rose, jusqu’à imaginer de le tricoter dans les mêmes couleurs. Néanmoins je trouve qu’il est intéressant, lors d’un test, d’explorer ce que le modèle peut donner dans d’autres gammes de couleurs, afin de donner des idées aux tricoteuses.

Qu’en penses tu ? Comment choisis-tu tes couleurs pour un test ?

J’ai donc choisi parmi mes écheveaux les coloris Sakura, un rose doux uni et Jaïpur, un corail tirant sur le brique, dans ma gamme Geisha (merino single) pour tricoter Des Fleurs.

La particularité de ce modèle est qu’il se tricote en jersey. On tricote donc des rangs envers. 😦

Mais le modèle est tellement joli qu’on consent volontiers à ce sacrifice.

Quelques rayures, un peu de dentelle et des côtes perlées, mon cœur fragile de tricoteuse a fait boom. Et quel plaisir de tricoter de la single. Cela faisait un moment que je n’en avais pas tricoté et quelle douceur sur mes aiguilles.

Le châle se compose de plusieurs sections assez courtes. C’est toujours motivant de se dire : encore quelques mailles et je passe à la section suivante. Il est donc très rapide à tricoter, d’autant plus que l’on utilise que 85 grammes de chaque écheveau.

Je commence à avoir une jolie collection de pelotons de single, en attente d’un joli projet. 🙂 Des idées ?

Je trouve que le patron ne comporte pas de difficultés particulières. Les côtes perlées sont créées grâce à des mailles doubles. Le rendu est le même que le point brioche, à la différence que les côtes perlées ne se tricotent qu’avec un seul fil et ne peuvent donc être que d’une seule couleur.

J’adore les côtes perlées. C’est tellement facile à faire pour un si joli résultat, moelleux et délicat. La dentelle est très graphique donc il est aisé de repérer une éventuelle erreur.

Je le conseille donc sans souci, y compris à des tricoteuses peu expérimentées. C’est l’occasion de tricoter une belle pièce, qui en jette, de se frotter à quelques nouveaux points pour créer un magnifique châle.

Lorsque j’ai eu fini le châle, j’ai eu du mal à l’assortir à ma garde robe. Le résultat était fade, à ma grande tristesse. J’avais choisi soigneusement les couleurs pour créer un châle aux couleurs subtiles et douces.

L’illumination a eu lieu lors de la séance photo. J’avais emprunté un pull noir à ma maman, pièce que je n’ai plus dans ma garde robe et que je n’ai pas encore tricotée… Cette couleur permet de faire ressortir le châle joliment.

Châle sauvé, ouf ! 🙂

J’ai peu porté ce modèle, du fait de la saison. Je l’ai tricoté l’hiver dernier. Un châle avec moins de 200 grammes de laine single en plein hiver, c’est bien trop léger pour moi. Je l’ai porté cet été et un peu pendant l’automne.

Je trouve que cette forme en demi lune permet de créer des châles avec de magnifiques bordures. J’ai néanmoins de plus en plus de mal à porter cette forme au quotidien. Je me tourne de préférence vers les modèles pouvant se porter indiféremment d’un côté ou de l’autre. Qu’en penses- tu ?

Quel est ton modèle de châle chouchou en ce moment ? Tricotes tu les modèles de Nadia ?

Je t’embrasse !

Goten le mignon, le nouveau cardigan de Maman Crotte

On continue dans l’actualité brûlante du tricot (oui rien que ça 🙂 ) puisque je vais te parler du petit cardigan de Marianne Munier alias Maman Crotte. Enfin je vais te parler de l’un des nombreux patrons qu’elle a sorti ces derniers temps.

Goten, Marianne Munier
cardigan Goten, taille 9 mois

Ce gilet, Goten pour la version bébé, Gohan pour la version enfant, est un mignon petit cardigan à torsades. Si tu n’es pas au courant, j’adore les torsades. J’adore, j’adore, j’adore !

Non je ne suis pas excessive. Jamais. C’est très mal me connaître. 🙂

J’ai eu la chance de rafler une des dernières places disponibles du testknit. Je l’ai tricoté en 9 mois pour l’offrir à un nouveau-né de l’entourage de mon copain. C’est la première fois que je tricotais pour un bébé et j’ai bien aimé. Ben oui, c’est quand même vachement plus rapide, ça coûte beaucoup moins cher en laine, que des avantages !

Goten, Marianne Munier
cardigan Goten

C’était également la première fois que je tricotais un patron de Marianne. Je louchais depuis quelque temps sur ses modèles de gilet adulte mais n’avais pas encore sauté le pas. La faute à un certain nombre d’encours. Non ne me demande pas, cela ne se fait pas ^^. On ne demande pas son âge à une femme, on ne demande pas son nombre d’encours à une tricoteuse ! Non mais ! 🙂

(En vrai, il y a des encours que j’ai détricoté pour les retricoter. Non je ne suis pas folle. Avoir un tricot que je ne peux pas mettre parce que trop petit, trop grand, ou autre chose, ce n’est pas possible pour moi. Et non je ne donne pas. Faut pas déconner, c’est TOUT pour moi. Je suis pas la seule, rassurez-moi ? )

 

Bref, revenons à nos moutons. J’adore cette expression 🙂 . Goten est un cardigan mixte, qui se tricote du haut vers le bas, sans couture. C’est un patron tout à fait accessible. Il démarre par un montage provisoire au crochet suivi d’augmentations en raglan. On rajoute ensuite quelques mailles pour le motif. Il faut relever les mailles pour former l’encolure et la bande de boutonnage. Premières boutonnières à mon actif : c’est très simple, il suffit de faire un jeté. Je m’en faisais toute une montagne, mais à tort ! Par contre je me suis ratée sur le positionnement de celles-ci. Je voulais au départ en mettre 5, il n’y en que 4 au final ; tout simplement parce que je suis une quiche (lorraine, ah ah) lorsqu’il s’agit de division. La mercerie où j’ai choisi mes boutons n’avait pas un grand choix, j’ai donc choisi ces boutons en forme de petit cœur, d’un bleu plus foncé que la laine. Au final, j’en suis plutôt contente.

 

J’ai utilisé une laine que je ne connaissais pas : la Mérino 150 de Lang. Elle est très douce, bien ronde. Le bleu que j’ai choisi est très lumineux. J’ai tricoté pour une petite fille, je voulais éviter les couleurs un peu stéréotypées de cet âge : le rose, le mauve, que j’apprécie peu dans les laines industrielles. Le gris me paraissait un peu terne, les parents aiment les couleurs. Et le blanc pour un bébé, j’ai eu un doute. 🙂

Je suis contente de cette laine. Cependant je ne pourrai pas juger de sa tenue dans le temps. J’ai du tricoter en 3, les côtes en 2.5 pour coller à l’échantillon. Je tricote plus lâche à plat qu’en rond. J’ai utilisé 207 grammes, soit un peu plus de 3 pelotes. J’ai une petite idée pour utiliser le reste, je t’en parlerai plus tard.  😉

Goten, Marianne Munier
cardigan Goten

Je pense que tu as compris que je te recommande fortement le patron que tu pourras utiliser aussi bien pour une fille qu’un garçon. La version enfant va jusqu’à 12 ans. Simple, joli et des finitions très soignées, Goten a tout pour plaire.

Il ne me reste qu’un détail à te mentionner, détail qui n’en est pas un, d’ailleurs. Si tu connais Marianne, tu es au courant, mais c’est toujours bien de souligner les beaux gestes. Marianne reverse la totalité du prix de vente de ses patrons à la recherche sur le cancer. C’est d’une grande générosité. Tu pourras ainsi allier le plaisir de tricoter un joli patron à un geste de solidarité. Que dire de mieux ?

As-tu déjà tricoté un patron de Marianne ? Qu’en penses-tu ? Un modèle chouchou de layette à me conseiller ?

Bécots !