Rose Trendy (Châle)

Le cas du trendy châle

Trendy châle

Je te parlais il y a quelques semaines de mon premier pull au tricot, le Odette jolie  mais tu te doutes bien que ce pull n’a pas été ma première réalisation tricotesque. Oui je sais, un mythe vient de tomber. 😉

J’ai commencé -comme tout le monde;)- par un Trendy Châle. Moins long -quoique…- qu’une bête écharpe au point mousse, plus trendy aussi. Si tu n’est pas une anglophile acharnée (ne t’inquiète pas tu as le droit, surtout en cette période trouble de Brexit) trendy est le mot à la mode vaguement prétentieux pour dire branché.

Oui avec un châle triangulaire au point mousse avec une augmentation de chaque côté, tu peux être trendy ou autrement dit ultra branchouille ! Dingue, non ?

(Ou comment rendre le basique de chez basique hautement désirable et sophistiqué) (mais ne va pas croire qu’on te prend pour un mouton et qu’on veut te faire prendre des vessies pour des lanternes. Non.)

Quoiqu’il en soit, ce châle est quand même gratuit (c’est pas mal quand tu débutes) et très simple à tricoter. Pour un rendu sympa.

Trendy châle

Oui après m’être moquée, mon objectivité reprend le dessus (je ne voudrais pas que tu penses que je suis de mauvaise foi non plus.) (t’as le droit de penser que je suis mauvaise langue 😉 ).

Après avoir vu moult versions j’ai décidé de me lancer dans cette aventure. Mais attention la version rose peps et moelleuse que tu contemples n’est pas (et beaucoup s’en faut!) la PREMIÈRE version.Trendy châle

N’ayant à cette époque que peu d’intérêt pour de vils détails comme le diamètre de la laine, la taille des aiguilles ou le métrage requis pour mener à bien un tel projet, y a eu des ratages. Oui. Au pluriel. Les boules.

Je tricotais à l’époque sur des aiguilles droites que j’avais récupérées de ma maman qui tricotait dans ses jeunes années (tu seras toujours jeune à mes yeux mon cher ancêtre:) ). Or les aiguilles droites sont courtes, les mailles sont tassées et c’est assez difficile de se rendre compte de l’ampleur réelle de la chose tricotée. Ajouté à cela l’impatience bien compréhensible de la novice qui VEUT porter son premier tricot, il y a eu des couacs. Pour te donner une idée, si j’avais cherché à tricoter un châle pour un nourrisson anémique, je serais tombée pile poil. Plus sérieusement je parvenais tout juste à faire un tour de cou avec mes premières versions, sans parler de me blottir dedans.

Trendy châle

Armée d’une envie farouche de vaincre, (à ce compte là j’aurais pu gravir l’Everest tant ma détermination était grande. Oui, tout à fait, l’Everest. ) je me décidais à acheter de la belle laine (comprendre pas de la laine de récup) à savoir de l’Alpaca et du Kid silk de Drops, dans une belle couleur rose fuchsia, pour enfin réussir cette belle entreprise.

Et j’ai attaqué, bien décidée à ne pas céder. Au bout de 3 semaines, je me suis quand même rendue compte qu’en faisant deux augmentations par rang, je pouvais encore tricoter pendant 42 semaines avant d’obtenir une longueur acceptable. J’ai donc résolu de réaliser quatre augmentations par rang, ce qui explique la forme non rectiligne du châle (le triangle parfait ne passera pas par moi!).

Trendy châle

Et voilà enfin mon trendy châle, premier et unique du nom (j’ai décidé d’enterrer les précédentes versions dans le gouffre de l’oubli)(je sais très bien gérer l’échec, ne t’inquiètes pas:) ).

Alors il est effectivement moelleux, je suis dingue de la couleur, mais le mélange de laine et de mohair me gratte. Je ne peux le porter qu’avec un pull ou mieux une chemise avec un col relativement montant. Même si vraiment j’adore la couleur, je ne le porte pas souvent.

De plus je ne peux faire qu’un tour de cou donc pour affronter les vents hivernaux il ne fait pas le poids. Il faut par conséquent que je tricote un méga doudou châle d’hiver. Le Solaris de Mélanie Berg m’avait bien tapé dans l’œil, j’ai commencé à le tricoter mais on en reparlera (oui la malédiction des châles ratés s’acharne sur moi ; t’as vu comme je te fais du teasing ?;)

Et toi quel est ton châle doudou de l’hiver ?

Bécots !

Publicités