Joseph, le pull que j’ai tricoté deux fois

Encore un tricot from une Poule à Petits Pas. Ce modèle sera-t-il le dernier ? Nul ne le sait 🙂 . J’avoue que le Benjamin, avec sa basque, me fait de l’œil. Julio son petit débardeur, me plait aussi.

Mais l’envie de modèles plus sophistiqués, d’apprendre de nouvelles techniques, de nouvelles constructions, se fait sentir, tout comme l’appel de la forêt pour Jack London. 😉

Et oui, mine de rien, je t’ai casé une référence littéraire. Comme quoi, avec le tricot, tout est possible.

Joseph, donc. Torsades, écru, point mousse, grosses aiguilles. C’est mon bad boy à moi. Je craque à chaque fois.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

J’ai tellement craqué que je l’ai tricoté deux fois. Pas deux modèles non. Deux fois la même version. Je l’ai tricoté une première fois avec le fil en double en aiguilles 6, je pense. J’ai tout bien suivi les instructions, rentré les fils, fait le blocage.

Et comme avec tous les bad boys, il m’a fait faux bond. La bande de côtes du bas était trop serrée et donc le pull ne m’allait pas.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

Je l’ai laissé de côté un temps. Après avoir essayé de gagner des cm au blocage en tirant comme une brute, j’ai eu une lueur d’espoir mais la laine s’est rétractée à ses dimensions initiales.

Un jour, prise d’un courage énorme, ou d’une poussée de folie meurtrière, je ne sais pas, j’ai détricoté tout le pull.

Que j’ai repeloté. C’est déjà chiant à la base, mais quand tu as tricoté en double et que tu dois séparer les fils avant de repeloter, c’est le bagne, la corvée, la punition ultime. Le supplice du pal et la crucifixtion, c’est de la rigolade à côté.

Mais je l’ai fait.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

Au final Joseph est plutôt mi figue mi raisin. J’ai tricoté les manches à plat, pour les tricoter plus vite car je n’aime pas le magic-loop. Je les ai tricotées plus vite mais la couture est visible. Gnê.

Les manches ont tendance à tirer sur l’encolure et à tomber sur les épaules. Donc j’ai froid dans le haut du dos. Et oh inconfort suprême, il remonte sur le ventre, qui n’est pas la partie de mon anatomie que je préfère.

Bref, les pulls avec décolleté devant ET derrière, c’est joli mais ce n’est pas pour moi.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

Une partie de mon désamour pour ce pull provient également, je pense, de mon choix de laine. Le mélange coton mérino de Drops est doux et moelleux mais ne convient pas, de mon point de vue, pour un pull adulte. La laine est molle et lourde. En fait, elle rassemble les deux inconvénients de ses composants. Leurs qualités aussi. Elle serait assez appropriée pour des vêtements enfants, mais moins pour les adultes.

Je le porte quelques fois mais c’est un pull d’été. Oui l’été on commence à y penser doucement. Même si je vois encore de la neige sur les sommets en regardant par la fenêtre.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

En tricotant on apprend finalement que ce qu’on aime porter et qui est séduisant au premier regard (du blanc et des torsades en l’occurrence) n’est pas forcément ce qui nous conviendra le mieux. Plus de pulls décolletés dans le dos pour moi ! Mais je n’abandonne pas les torsades pour autant. Tu verrais mes favoris Ravelry…

Et toi quel type de modèle te fait craquer à chaque fois ?

Je t’embrasse !

Publicités

Blue’n Roses, le pull Jeu de Matière second du nom

Blue ‘n Roses.  Ou le pull bleu et rose.  😉

Pull Jeu de Matières Une Poule à Petits Pas

C’est la 2e version du pull jeu de matières, issu du livre d’Aurélie Tixier, alias une Poule à Petits Pas.

La première version, nommée doudou sweater, gentiment offert à ma maman, qui me l’avait (pas du tout!) subtilement réclamé ET qui l’a laissé tout l’hiver dans le panier à linge (oublié, qu’elle disait!) est visible ici.

J’avais acheté, il y a fort longtemps, dans un pays lointain, 😉 , quelques pelotes de Drops Air coloris gris perle et bleu marine dans l’optique de tricoter plusieurs versions de ce pull Jeu de matières. Quand on aime, on ne compte pas. 🙂

J’ai fini par tricoter ce 2e pull, pas parce que j’aimais le modèle au point d’en produire une ribambelle mais bien parce qu’avec le métrage que j’avais je ne pouvais rien faire d’autre !

J’aime quand même cette version que j’ai pas mal portée cet hiver. Il est plus près du corps, l’encolure baille beaucoup moins que sur la précédente version. Il est toujours chaud bien que très léger et le mélange de ce bleu et rose, sans être criard, apporte une touche de couleur bienvenue au cœur de l’hiver.

Pull Jeu de Matières Une Poule à Petits Pas

Le fil rose est de la Kidsilk mohair de Drops, tricotée en double.

J’ai tricoté ce pull en aiguilles 5 mais le mohair, bien que doublé, reste ajouré et laisse deviner la couleur de ce qu’on porte en dessous.

En ce qui me concerne, la Kidsilk me gratouille un peu. J’avais envisagé un pull tout léger et aérien, entièrement en Kidsilk. Je peux te dire que j’ai abandonné l’idée ! Pas envie de me transformer en un urticaire géant. Elle ne bouloche pas en revanche et la couleur est lumineuse. J’ai utilisé un peu moins de 2 pelotes.

La Drops Air est très douce et peut être portée à même la peau, notamment sur les bras. J’en ai utilisé environ 5 pelotes sur les 7 que j’avais achetées.

Au final (sourire crispé) il me reste pas moins de 2 pelotes de chaque couleur. J’aurais sans doute eu assez de quantité pour faire un pull en jersey en utilisant uniquement la Drops Air.

Je ne sais pas quoi faire des 4 pelotes restantes : pas assez pour un pull, c’est sur. J’avais pensé à un bonnet mais la structure de la laine : elle est soufflée et forme comme une chainette très aérée (d’où son nom sans doute!) et ne me paraît pas vraiment adaptée pour ce genre d’ouvrage. Elle n’est de surcroit pas du tout élastique.

Peut-être un snood rayé ? Qu’en penses-tu ?

Ce pull est tout à fait accessible aux débutants, c’est du jersey uniquement. Il se tricote du bas vers le haut, on tricote en rond jusqu’aux emmanchures, les épaules sont tricotées à plat, en aller-retour. Je les ai assemblées au moyen d’un rabbattage à 3 aiguilles. Cette façon de coudre ensemble deux pièces de tricot est non seulement facile mais aussi très propre sur l’endroit comme sur l’envers. Je te recommande fortement cette technique. Le col et les manches sont relevés et tricotés en rond. Pas de couture donc !

J’ai fait bien plus de diminutions que sur la version du livre car j’aime les manches ajustées.

C’est un modèle qui se prête bien à toutes sortes de mélanges : simplement de couleur ou de texture, ou les deux à la fois. L’empiècement consomme peu de laine, parfait pour utiliser un reste.

Bref j’aime et porte ce modèle mais ai de plus en plus envie de pulls et gilets en fingering, plus légers et plus compatibles avec les vêtements du commerce, qui constituent la majeure partie de ma garde robe.

Je coudrai un jour, je coudrai !

Tricotes-tu des modèles alliant différentes qualités de laine ?

Bécots !

Odette jolie : première ascension d’un Everest du tricot

Odette jolie, une Poule à petits pas

Odette jolie, mon premier pull. Oui oui, vous avez bien lu, mon premier pull. Attention pas mon premier tricot hein ? Auparavant j’avais raté plusieurs Trendy Chale (joli mais chiant à tricoter quand on débute, n’est-ce pas ? ) et tenté un gilet bicolore à ma façon, c’est-à-dire pas fini, pas à ma taille, avec un point de blé/riz (on ne sait pas trop…) qui se prend par moment pour des côtes.

Mais Odette jolie est mon premier pull. Portable en plus.

Tricoté en aiguilles droites, c’était un de mes premiers, rappelez-vous ? Aiguilles 5, laine Soprane de Cheval blanc, en double. D’après mes souvenirs (lointains) j’ai du utiliser environ 6 (ou 8) pelotes.

Alors oui, pour l’utilité et la précision des indications, on repassera. 🙂

C’est un patron relativement simple à tricoter, bien qu’inhabituel dans sa construction. J’en parle parce que le patron est gratuit, gentiment offert par Aurélie la poule, du blog trèèèèèès connu Une Poule à petit pas. Si tu ne connais pas la Poule, c’est sans doute que tu vis dans une caverne où Phildar, le tricot à plat et les 20 000 coutures à la main à faire après t’être fadé le tricotage d’environ quarante deux morceaux sont nécessaires pour te faire un petit gilet moitié acrylique moitié laine qui n’existera plus à la prochaine saison.

* aucun catalogue phildar n’a été maltraité pendant la rédaction de cet article. C’est promis. Je le jure. 🙂

Odette jolie, une Poule à Petits Pas
Odette dans les hortensias!

Bref le pull est composé de deux plastrons : celui de devant avec les torsades, fastoche (oui je suis née dans les années 80) (femme des années 80, femme …). Les torsades, si tu n’as jamais essayé, si tu as peur, si tu es intimidée, c’est du flan. 3 mailles devant, 3 mailles derrière, tu tricotes celles d’après avant de reprendre les 1eres mises en attente sur une 3e aiguille, nommée qui l’eut cru ? aiguille à torsade. C’est bien fichu, tu avouras:) . Bref un effet bœuf pour 3 fois rien.

Celui de derrière, cependant, est un peu plus fourbe. Oui, c’est lui qui est fourbe et pas du tout moi qui n’ai pas réussi à le tricoter. 3 fois de suite. Oui. Tu comprends ma frustration.

Alors un jour j’ai décidé de lâcher l’affaire. Faut dire que ca faisait 6 mois que j’étais sur le pull, fisrt of all, remenber ? J’ai donc tricoté un panneau en point mousse, raccordé avec une couture un peu dégeu et roule ma poule ! (tu l’avais pas vue venir, celle-là !;) )

Odette jolie, une Poule à petits pas

Et finalement, même s’il ne ressemble pas à l’original, que la laine ne vieillit pas très bien ( mais passe en machine), que l’encolure et les côtes de finition ne sont pas (du tout ) académiques, je le porte. Oui, je le porte et même je l’aime bien. Le premier ne s’oublie jamais 😉 .

Si tu as bien lu, tu es un peu sceptique, Odette ne semble pas avoir de manches. Ni de côtés. Eh bien si, tricotées de la manche vers le corps, au prix d’augmentations conséquentes, mais pas douloureuses, je te le jure.

Si tu n’as rien compris, file voir l’original. Une poule à petits pas

Bécots !