Le snood au point de riz [tuto pour cadeau de Noël de dernière minute]

C’est l’histoire d’un cadeau de Noël offert avant Noël, aka le snood au point de riz.  🙂

tuto tricot snood point de riz

C’est un patron unisexe mais je l’ai pensé et tricoté pour un homme, le seul, le vrai, l’unique, la lumière de mes jours, le râleur de ma vie  😉 : mon copain.

J’avais prévu de glisser ce snood sous le sapin. Je n’ai jamais tricoté beaucoup de choses à mon copain. Mon incursion dans le monde merveilleux du tricot et l’addiction sévère qui s’en est ensuivi m’a rendue quelque peu égoïste. Ne me jette pas des pelotes à la tête, je sais que nous sommes toutes pareilles. 🙂

Bref en 4 ans, il a eu droit à deux snoods (assez ratés, je dois l’admettre) qu’il a quand même portés pendant un an. Pour tout te dire je ne suis pas du tout fière de ces deux ouvrages. De plus ils étaient étroits et donc pas vraiment adaptés à un temps d’hiver. Et mes amis, à Lausanne, l’hiver est bien là !

Il neige, il neige et il neige encore et cela me remplit de joie !

Enfin un hiver qui ressemble à l’hiver. Et puis la neige c’est beau, c’est doux, on peut marcher dedans. Alors que la pluie… c’est juste fait pour embêter les tricoteuses, soyons honnêtes. On sent le mouton mouillé, ce qui est une odeur que j’aime, mais qui n’est pas forcément compatible avec une vie sociale harmonieuse. 🙂 🙂

tuto tricot snood point de riz

Bref il me restait un peu de laine Eskimo de Drops, couleur army, de mon gilet Léon. Que je ne t’ai jamais présenté. Parce qu’il n’est pas présentable. La laine Eskimo bouloche énormément et mon gilet ne ressemble à rien. Je l’ai quand même porté lorsque je l’ai tricoté. Pour mémoire il y a 3 ans. Mais son poids et son aspect font que je le délaisse au profit de choses plus légères et moins « gilet bouffé par un animal sauvage ».

Lorsque j’ai débuté le tricot, j’avais acheté sur le Bon Coin un lot de pelotes mélange soie et laine, de marque, métrage et composition exacte inconnue. La laine a un aspect chaînette, légèrement brillante. J’en ai utilisé deux pelotes, j’ai tricoté le fil en double pour m’approcher de la grosseur du fil Eskimo.

Le résultat est plutôt sympa, je trouve. Le snood est bien chaud, et ne laisse pas passer l’air. J’ai tricoté en aiguille 8 pour avoir un résultat un peu plus dense et plus adapté au vent d’hiver.

tuto tricot snood point de riz

Mon copain a eu l’air tellement ravi du résultat qu’il n’a pas pu attendre Noël et le porte dès à présent. Il va falloir que je trouve autre chose à mettre sous le sapin !  En vrai je suis ravie qu’il lui plaise et qu’il ait eu envie de le porter de suite. Cela réchauffe mon petit cœur de tricoteuse. 🙂


Et maintenant place au tuto ! (modeste le tuto hein 😉 )

Comme je te l’ai dit c’est un modèle pour homme. Je le trouve un tout petit peu trop large pour moi. Je te suggère de le raccourcir de 5 cm si tu le tricote pour toi. 

C’est un snood au point de riz qui se tricote rapidemment et en fait un cadeau de dernière minute idéal à glisser sous le sapin pour faire plaisir aux hommes de la famille.

Il est bicolore mais peut très bien être tricoté en une seule couleur. Pensez à des associations de marine et de gris, marine et bordeaux, kaki et gris… pour des snoods masculins mais avec une touche mode.

Matériel :

  • Environ 250 grammes de laine Bulky (qui se tricote en aiguilles 8 ou 9). 250 mètres pour une version unicolore, quantité à partager selon la répartition des couleurs souhaitées.
  • 1 paire d’aiguilles 8 (circulaire ou droites)
  • 1 aiguille à laine
  • 1 longueur de fil de la même couleur

Dimensions :  46 cm de haut  pour 70 cm de diamètre.

Point de riz – explications :

Rang 1 : *1 maille endroit, 1 maille envers*, répéter ** jusqu’à 1 maille de la fin, 1 maille endroit.

Rang 2 : *1 maille endroit, 1 maille envers*, répéter ** jusqu’à 1 maille de la fin, 1 maille endroit.

NB : Comme le nombre de mailles montées est impair, les rangs 1 et 2 sont identiques.

Instructions : 

  • Monter 51 mailles avec la méthode Long Tail Cast On pour avoir une bordure souple mais pas trop. Vidéo en français ici
  • Tricoter au point de riz sur 70 cm ou la longueur désirée.
  • Rabattre souplement. Vous pouvez utiliser des aiguilles d’une taille supérieure.
  • Plier le snood en deux et coudre les deux extrémités avec le fil de laine. Prévoir une longueur de fil équivalente à la hauteur du snood plus 20 cm. Rentrer les fils.
  • Retourner le snood pour que la couture soit à l’intérieur.
  • Chanter « vive le vent, vive le vent d’hiver » en se pavanant avec son snood tout nouveau bien chaud. 🙂

Précisions : j’ai tricoté 30 cm pour la couleur noire et 40 cm pour le vert. Le tuto est adaptable pour du point mousse, bien moelleux et très agréable pour un snood bien chaud.

Tu peux replier le snood en deux afin d’avoir un col très épais et donc très chaud. Ou tu le peux le porter en le laissant plisser autour de ton cou, comme sur les photos.

Si tu veux un snood moins haut, monte moins de mailles, mais pour te faciliter la vie, veille à monter un nombre de mailles impair.

Si tu tricotes ce snood, tagues moi sur les réseaux sociaux pour que je le voie, avec le #snoodelineetlaines. 🙂

Je te souhaite de très belles fêtes de fin d’année et je te fais un bisou de Noël.

Publicités

Slable, joli bonnet

Il est l’heure monseigneur de vous parler de mon bonnet d’hiver (oui parce que bonnet d’été, ça n’existe pas!).

bonnet Slable, torsades, point de riz
Slable dans les bois, promenons-nous pendant qu’il fait froid!

J’ai tricoté Slable de Woolly Wormhead l’hiver dernier, avec une laine achetée au Kaléidoscope de Bruxelles. Cette laine a été mon baptême du feu à la fois de la laine single et de la Madeline Tosh. Amour total pour cette laine. J’adore le rendu de la single sur les torsades et le point de riz du bonnet.

J’ai longtemps écumé Ravelry pour trouver ce modèle. J’avais d’abord repéré le Fathom de Veera Valimacki. Il est dans la même veine que le Sable avec une torsade et un point texturé. J’avais donc repéré ce joli Fathom mais le Sable est venu le coiffer au poteau et je ne le regrette pas. Un an après, je le trouve toujours aussi joli.

bonnet Slable, tricot
Ô Slable ô joie !

Le patron est en anglais, avec des instructions écrites et un diagramme pour le motif. Il est très abordable. Les torsades sont simples à réaliser pour peu que l’on soit un tantinet attentif mais réellement aucune difficulté sérieuse.

Slable est le patron des premières fois. Premier patron en anglais et pas si compliqué que cela finalement. Alors je ne vais pas te mentir, j’ai quand même écumé les sites de traduction tricot.

Mais ce qu’on dit des patrons anglophones est exact : une prise en main et une lecture facile des instructions. Il faut juste accepter de s’y mettre.

J’ai également inauguré, avec ce patron, une technique de montage des mailles à 2 aiguilles qui permet d’obtenir une bordure souple, en un mot : parfaite ! pour ce genre d’ouvrage. Il s’agit de la méthode « alternate cable cast on ».  À ce moment, comme de bien entendu YouTube est ton meilleur ami. Après quelques (de nombreux!) visionnages et un petit test sur un vieux bout de laine qui traînait par là, j’ai vaincu ! Elle permet d’obtenir une bordure bien souple et très jolie, sans rang de montage apparent. Avec un peu d’entrainement et de persévérance, après tout il n’y a pas tant de mailles que ça à monter, on en vient à bout ! J’ai tricoté deux rangs en aller retour avant de joindre les mailles et de tricoter en rond afin d’éviter de vriller le tricot. C’est le conseil que je vous donnerai si vous ne voulez pas vous arracher les cheveux au moment de joindre les mailles.

bonnet Slable, alternative cable cast on
La bordure bien souple et élastique grâce à la méthode de l’alternate cable cast on

Je l’ai tricoté en 3,5, avec des aiguilles Chiaogoo, un bonheur ces aiguilles même si le prix pique un peu (normal me direz-vous 😉 ) avec de la Tosh Merino Light, coloris celadon. La bordure se tricote en 3. J’ai fait une taille hybride entre la taille intermédiaire et la plus petite taille du patron, qui en propose trois. J’ai monté le nombre de mailles correspondant à la deuxième taille mais ai raccourci la dernière répétition de motif avant d’arriver aux diminutions de la couronne, pour ne pas avoir un bonnet trop slouchy. Je n’aime pas le côté très tombant de certains bonnets, qui au final ne tiennent plus sur la tête et laissent les oreilles exposées au vent glacial de l’hiver. Brrrr… !

Le motif de la couronne (le sommet du bonnet si tu préfères 🙂 ) est vraiment ravissant.

bonnet Slable, tricot, Tosh Merino Light
La jolie couronne en étoile du bonnet

Il est relativement rapide à tricoter. L’envie de voir se dessiner le motif me poussant à tricoter toujours un rang de plus.

Je l’ai porté à de nombreuses reprises, l’ai stocké dans mon sac à main et la laine est toujours aussi belle. La Tosh Merino Light vieillit très bien.

Je n’ai qu’un reproche à faire à ce bonnet, c’est qu’il est trop fin pour affronter un vent fort et des températures très basses. C’est donc un parfait bonnet d’automne et de début d’hiver, ou pour celles qui n’aiment pas se sentir casquée dans leur bonnet. 🙂

bonnet Slable, torsades, point de riz, Tosh Merino Light
Slable au soleil!

J’ai utilisé une bonne moitié de l’écheveau, il m’en est donc resté une quantité assez importante. J’ai utilisé mon reste dans le Holey Chevrons, que je vous ai déjà présenté. Et il m’en reste encore. Écheveau increvable, je vous dis !

Un modèle chouchou de bonnet bien chaud à me conseiller pour cet hiver qui commence à ressembler à un hiver ? (Il a neigé chez moi la nuit dernière.)

Bécots !