Rose Trendy (Châle)

Le cas du trendy châle

Trendy châle

Je te parlais il y a quelques semaines de mon premier pull au tricot, le Odette jolie  mais tu te doutes bien que ce pull n’a pas été ma première réalisation tricotesque. Oui je sais, un mythe vient de tomber. 😉

J’ai commencé -comme tout le monde;)- par un Trendy Châle. Moins long -quoique…- qu’une bête écharpe au point mousse, plus trendy aussi. Si tu n’est pas une anglophile acharnée (ne t’inquiète pas tu as le droit, surtout en cette période trouble de Brexit) trendy est le mot à la mode vaguement prétentieux pour dire branché.

Oui avec un châle triangulaire au point mousse avec une augmentation de chaque côté, tu peux être trendy ou autrement dit ultra branchouille ! Dingue, non ?

(Ou comment rendre le basique de chez basique hautement désirable et sophistiqué) (mais ne va pas croire qu’on te prend pour un mouton et qu’on veut te faire prendre des vessies pour des lanternes. Non.)

Quoiqu’il en soit, ce châle est quand même gratuit (c’est pas mal quand tu débutes) et très simple à tricoter. Pour un rendu sympa.

Trendy châle

Oui après m’être moquée, mon objectivité reprend le dessus (je ne voudrais pas que tu penses que je suis de mauvaise foi non plus.) (t’as le droit de penser que je suis mauvaise langue 😉 ).

Après avoir vu moult versions j’ai décidé de me lancer dans cette aventure. Mais attention la version rose peps et moelleuse que tu contemples n’est pas (et beaucoup s’en faut!) la PREMIÈRE version.Trendy châle

N’ayant à cette époque que peu d’intérêt pour de vils détails comme le diamètre de la laine, la taille des aiguilles ou le métrage requis pour mener à bien un tel projet, y a eu des ratages. Oui. Au pluriel. Les boules.

Je tricotais à l’époque sur des aiguilles droites que j’avais récupérées de ma maman qui tricotait dans ses jeunes années (tu seras toujours jeune à mes yeux mon cher ancêtre:) ). Or les aiguilles droites sont courtes, les mailles sont tassées et c’est assez difficile de se rendre compte de l’ampleur réelle de la chose tricotée. Ajouté à cela l’impatience bien compréhensible de la novice qui VEUT porter son premier tricot, il y a eu des couacs. Pour te donner une idée, si j’avais cherché à tricoter un châle pour un nourrisson anémique, je serais tombée pile poil. Plus sérieusement je parvenais tout juste à faire un tour de cou avec mes premières versions, sans parler de me blottir dedans.

Trendy châle

Armée d’une envie farouche de vaincre, (à ce compte là j’aurais pu gravir l’Everest tant ma détermination était grande. Oui, tout à fait, l’Everest. ) je me décidais à acheter de la belle laine (comprendre pas de la laine de récup) à savoir de l’Alpaca et du Kid silk de Drops, dans une belle couleur rose fuchsia, pour enfin réussir cette belle entreprise.

Et j’ai attaqué, bien décidée à ne pas céder. Au bout de 3 semaines, je me suis quand même rendue compte qu’en faisant deux augmentations par rang, je pouvais encore tricoter pendant 42 semaines avant d’obtenir une longueur acceptable. J’ai donc résolu de réaliser quatre augmentations par rang, ce qui explique la forme non rectiligne du châle (le triangle parfait ne passera pas par moi!).

Trendy châle

Et voilà enfin mon trendy châle, premier et unique du nom (j’ai décidé d’enterrer les précédentes versions dans le gouffre de l’oubli)(je sais très bien gérer l’échec, ne t’inquiètes pas:) ).

Alors il est effectivement moelleux, je suis dingue de la couleur, mais le mélange de laine et de mohair me gratte. Je ne peux le porter qu’avec un pull ou mieux une chemise avec un col relativement montant. Même si vraiment j’adore la couleur, je ne le porte pas souvent.

De plus je ne peux faire qu’un tour de cou donc pour affronter les vents hivernaux il ne fait pas le poids. Il faut par conséquent que je tricote un méga doudou châle d’hiver. Le Solaris de Mélanie Berg m’avait bien tapé dans l’œil, j’ai commencé à le tricoter mais on en reparlera (oui la malédiction des châles ratés s’acharne sur moi ; t’as vu comme je te fais du teasing ?;)

Et toi quel est ton châle doudou de l’hiver ?

Bécots !

Publicités

Tricotons la Brioche! Wish Knit List

Tricoter de la brioche. Vu comme ça, à froid, tu dois sans doute te dire : « mais elle a pété un plomb ?! Ou entamé un régime sévère qui lui attaque les fonctions cérébrales en plus du gras ? »

Rien de tout ça, rassures-toi. Je vais bien, tout va bien. 😉

Le point, car c’est un point, brioche est simplement un point de tricot permettant de tricoter deux fils en même temps, soit de la même couleur, soit contrasté. Les deux fils sont tricotés l’un après l’autre, une maille sur deux.

Ce point paraît complexe au premier abord, car on doit tricoter une maille, glisser la maille suivante tout en enroulant autour de l’aiguille le fil contrastant, et ainsi de suite. Une fois arrivée au bout de ce premier aller, il faut tricoter une deuxième fois un aller mais avec la laine contrastante.

Si tu as bien suivi, tu as compris que ce point n’avance pas vite car il faut en réalité tricoter deux rangs pour en obtenir un seul.

Je te mets ici une vidéo pour que tu comprennes un peu mieux : le point brioche par Knit Spirit

Ce point donne un rendu très moelleux, très doudou, parfait pour s’envelopper dans un tricot réconfort, pour braver le vent glacial de l’hiver. ( ça donne envie, hein ? )

Je t’ai donc concocté une petite sélection de châles utilisant ce point. Ne me remercie pas, ça me fait plaisir. 🙂

Le Kakusu de Modern Qulture

Le modèle sortira en octobre (un peu de patience) et a une jolie forme allongée. Le résultat est assez graphique et comme il est construit grâce à des rangs raccourcis, les rangs ne devraient pas être trop longs.

img_04_medium2
Kakusu

Passons au Cosmic Dandy  de Julie knits in Paris.

Le modèle est dispo en français et en anglais. C ‘est un châle en demi lune, qui propose deux versions : l’une avec une plus large bande de brioche bicolore, l’autre avec une plus large bande de côtes anglaises.

img_9593_medium2
Cosmic Dandy

J’aime beaucoup la version de Inkyaholic et son joli choix de couleurs :

image_medium2
Inkyaholic

Susanne Sommer

Susanne Sommer a créé plusieurs patrons comportant du point brioche. Je n’ai pas su choisir entre les deux donc je te présente le Peachy, un châle triangulaire composé de triangles en brioche, en point mousse avec une finition en I cord.

briochetrilogy1_01_medium2
Peachy

J’aime également beaucoup, peut-être même un peu plus le Inky, qui est un peu plus sophistiqué selon moi. Il alterne deux triangles au point mousse et un grand triangle en brioche, comme le Peachy, mais ici la brioche dessine un motif comme des traînées d’eau de pluie sur une vitre (pas très glamour dit comme ça!).

briochetrilogy3_01_medium2
Inky

Ces deux patrons sont disponibles en anglais et si tu ne sais pas choisir entre les deux, ils font partie d’un e-book comprenant un 3e patron.

Andrea Mowry

Je ne peux pas ne pas mentionner la designer Andrea Mowry dans cette sélection de châles briochés. Elle en a également créé plusieurs, mais mes deux préférés sont le Briochealicious qui comprend trois bandes de brioche, séparées par des bandes de point mousse

Processed with VSCOcam with a6 preset
Briochealicious

 

et le Ramble, un châle triangulaire très graphique. Le Ramble tire cet aspect très structuré de la présence de rayures et d’un point brioche, qui au lieu de créer des rayures verticales, est ici construit pour créer des chevrons.

Processed with VSCO with kk1 preset
Ramble

Le Chances Wrap de Charlotte Bory.

Son patron comprend deux versions, l’une en finguering, l’autre en DK. C’est un wrap, c’est à dire un mélange entre un châle et une écharpe. Une grande longueur sur une petite largeur, tricoté dans la largeur. Des rangs courts mais nombreux en somme. Je le trouve très chouette. Il est conçu pour 4 couleurs, mais je pense qu’on faire varier le nombre de couleurs à son goût grâce à la présence de courtes sections. Je crois que c’est celui-ci mon préféré. Il nécessite la moitié d’un écheveau de finguering dans chaque couleur, il peut donc être utilisé avec de (gros) restes.

cw-patt-11_small2
Chances Wrap

Je n’ai pas parlé dans cet article du roi de la brioche, aka Stephen West, mais je te laisse aller voir par toi-même, si ma petite sélection t’a laissé sur ta faim !

Le point brioche sert aussi à créer des motifs en relief, très jolis, regarde donc le Sizzle Pop de Lesley Anne Robinson pour te donner une idée.

Et enfin (oui enfin la fin de cet article, ouf!) Biroulegem du blog du même nom organise un KAL autour du point brioche. Le KAL a commencé mais dure jusqu’au mois de décembre et a pour vocation de s’entraider pour venir à bout de ce point. Alors plus d’excuses !

Je te laisse voir chez elle les détails.

Vas-tu oser te lancer dans la brioche ? Quel modèle penses-tu tricoter ? Châle ou bonnet ?

Sur ce bécots !

1 2 3 HOLEY CHEVRONS

Holey Chevrons, Stephen West

Non ce n’est pas le nom d’un nouveau jeu dans la cour de récréation. 3 c’est le nombre de fois où j’ai tricoté ce châle avant de parvenir – enfin!- à la bonne combinaison de couleur, celle qui me plait, qui me va !

Holey chevrons, c’est un châle en demi lune du talentueux et fort connu Stephen West aka le fou furieux du tricot 🙂 . Que celle qui ne s’est jamais dit en voyant l’un de ses châles : mais il est quand même un peu barré niveau couleur, non ? ! me jette la première pelote.

Voici le lien du merveilleux Holey Chevrons.

Ce châle a beaucoup de succès, et c’est bien mérité. Il est simple à tricoter, quelques augmentations par ci par là, quelques jetés (le nom académique des trous-trous:) ) et des rangs à plus de 600 mailles. Oui je ne veux pas, peux pas te mentir : il y a des rangs (plusieurs mêmes) à plus de 600 mailles.

Mais ça se fait. Une fois que tu as détricoté une, non deux fois, et que tu as enfin accordé tes couleurs, l’ordre dans lequel tu vas les disposer, ce ne sont pas 600 mailles qui vont t’arrêter, non mais ho !

Holey Chevrons, Stephen West

Sinon il y a la version facile avec – juste!- deux couleurs. Facile c’est juste pour les couleurs, hein. Je ne dis pas que celles qui ont tricoté la version bicolore sont des paresseuses, qu’on se comprenne bien 😉 .

Holey Chevrons, Stephen West

J’ai tricoté la grande version, aiguilles 4, rabattage souple, celui préconisé par le patron (très bien) en oubliant – de manière délibérée – de tricoter les deux dernières bandes de chevrons de la bordure. Mon amie la flemme, mais surtout ma grande envie de porter ce châle m’ont convaincue que les deux dernières rayures n’étaient pas indispensables et j’avoue, je n’ai pas protesté longtemps.

Je l’ai porté ce printemps et continue de le porter en ce merveilleux été/automne qui sévit dans nos contrées septentrionales. Tu auras compris que je n’habite pas à Marseille.

Holey Chevrons, Stephen West

Je l’ai tricoté avec un écheveau de mérisoie de la Fée fil, couleur Mare Magnum, un reste de Madeline Tosh Merino Light coloris céladon, un reste de mon  – interminable! – et merveilleux écheveau Hedgehog Fiber coloris Genie en Lace et pour la bordure en chevrons une pelote de Kidsilk de Drops, coloris vieux rose.

P1030829

Le mélange des saisons peut être agréable, l’été indien, cet été qui nous accompagne encore un peu pour rendre la transition vers l’automne plus douce, ca n’est pas une mauvaise idée, mais de là à nous coller le mois de novembre en juin, faudrait voir à respecter les saisons, bon diou !

Tu remarqueras que le sujet au combien délicat en ce moment de la météo a été abordé dans ce blog une bonne fois pour toutes. Nous n’y reviendrons pas. Sauf en cas de canicule, incompatible avec le tricot, ne parlons pas de malheur !

Holey Chevrons, Stephen West

EDIT : le malheur est arrivé, eh ben j’ai continué à tricoter quand même ! Du coton pas du mohair 😉

Et vous, quel est le projet que vous avez tricoté ou que vous envisagez de tricoter de notre cher Stephen West ?

Bécots !