Philémon, le gilet qu’on aime!

 

img_1770

Encore un tricot from la Poule. Oui, avant de découvrir le monde merveilleux de Ravelry, j’ai découvert le non moins merveilleux monde des blogs créatifs et notamment, tu t’en doutes, celui d’une Poule à Petits Pas.

Pour tout te dire, c’est elle qui m’a donné envie de tricoter. Bien sûr comme presque tout le monde je suis passée par l’étape tricot avec grand-mère, expérience pas très concluante (pardon Mémé). Mais Mémé nous ayant quittés pour un monde meilleur, il a bien fallu que je me démerde toute seule pour me remettre dans la course au pull fait main.

img_1804

Ma petite maman m’a gentiment rappelé les bases : monter les mailles, maille endroit, maille envers. Et l’inspiration (ou l’envie folle de « je veux le même ! » ) est venue de chez la Poule, Aurélie de son petit nom.

Alors malheureusement pour toi, tu sais ce qu’on dit, quand on aime… on ne compte pas ! Tu n’as pas fini de voir des modèles de son invention par ici.

Mais rassures toi, toutes les bonnes choses ont une fin, je n’ai pas tricoté que de la Poule dans ma jeune vie de tricoteuse. (j’entends le ouf de soulagement, ne mentez pas;) )

img_1761

 

Donc aujourd’hui, c’est au tour de Philémon de passer à la casserole. Ayant déjà acheté pas de mal de modèles d’Aurélie (et même son livre, si tu veux, je t’en parle un jour prochain) je n’avais pas très envie de payer pour ce modèle. Pas bien, je sais. Mais j’avais déjà payé pour un pull au point mousse composé de 4 carrés (tu as reconnu le Benoit 🙂 ) et l’expérience m’ayant appris que je ferais de toute façon des modifications et que ses patrons ne comportaient pas de détails techniques spécifiques, j’ai fait à ma sauce. Tellement que j’ai du m’y reprendre à 3 fois pour monter un nombre de mailles qui me semblait convenir. Au final, Philémon est bon en longueur mais il n’est pas assez large à mon goût. Le comble quand on sait que la Poule adoooore les tricots oversized !

C’est le risque quand on n’achète pas le patron, niark niark ! (les dieux du tricot m’auraient-ils punie ? ) (ou ai-je juste la flemme de l’échantillon ? ) Je te laisse choisir. 🙂

img_1768

Philémon a été tricoté en 8 avec de la ANDES de DROPS, coloris bleu marine. Les côtes en 6. La laine est moelleuse, plutôt douce et commence à pelucher un peu, mais BEAUCOUP MOINS que sa cousine maléfique, la Eskimo.

 

Je l’ai pas mal porté cet été. Si toi aussi tu passes tes étés en Bretagne (plus belle région du mooonde:) ) (je suis accro au beurre salé, aux crêpes et au fait d’être seule au monde à la plage, ya plus rien à faire pour moi, laissez tomber:) ) tu sais que le pull ou le gilet chaud est indispensable.

Si tu suis la Poule, que tu es sur Instagram, bref tombée dans la marmite du tricot, tu sais que la version originale de Philémon se tricote en Alpaca silk brushed toujours de Drops. Je n’étais pas tentée par cette version ( rendu magnifique sur sa créatrice cela dit), anticipant l’aspect serpillière d’un gilet long dans une laine très molle.

img_1764

Bref je suis plutôt contente de ma version de Philémon, rien d’original on est bien d’accord (dans le choix de la laine ou du patron- qui a eu son petit succès) mais au final un gilet parfait pour les fraiches soirées d’été, un gilet qui remplace la petite veste d’automne et enfin un méga gilet doudou pour l’hiver et les bureaux glacés. Qui dit mieux ?:)

Et vous, un modèle de gilet chouchou doudou dans votre garde-robe ?

Bécots !

Publicités