Oh Bello, le gilet de Lili Comme Tout

Hello sunshine 🙂 . Je fais une petite pause dans ma série sur la teinture de laine et j’en profite pour vous parler du gilet Oh Bello, qui m’a bien occupée cet hiver.

Je cherchais un gilet qui répondait à ces critères :

  • léger
  • en fingering
  • col en V
  • non boxy
  • avec des petits détails sympas.

En écumant Ravelry, je n’ai pas trouvé mon bonheur. Il existe une quantité de gilets correspondant à ces critères mais il y avait toujours un petit quelque chose qui n’allait pas.

Gilet Oh Bello, Lili Comme Tout

J’avais la patron du Oh Bello de Lili comme tout, alias Julie Partie, dans ma bibliothèque Ravelry depuis un certain temps et il collait bien à mes critères.

Je voulais un gilet basique, c’est-à-dire que je puisse porter avec n’importe quelle tenue donc ma 1e modification a été de supprimer les rayures et de faire une version unie.

Cela n’a pas été ma seule modification, bien au contraire !

Le patron est clair, on commence par tricoter le dos, puis on relève des mailles pour les devants. On relève également des mailles pour former la tête de manche. Ensuite on tricote le haut du corps et les épaules en même temps. Puis on met les mailles des manches en attente et on continue le corps. Il se tricote en aller retour puisque c’est un gilet.

Gilet Oh Bello, Lili Comme Tout

Dans le patron, Julie indique comment positionner les rayures, les premiers rangs nécessitent de l’attention : il faut gérer les augmentations et l’alternance des couleurs.

On peut néanmoins placer les rayures là où on le souhaite pour un gilet completement personnalisé.

Ce patron comporte plusieurs détails, qui font tout son charme, mais que je n’ai pas réalisés. Esprit de contradiction quand tu nous tiens. 🙂

J’ai supprimé les poches, par peur de manquer de fil, par peur de déformer le gilet et aussi et surtout par flemme, il faut bien l’avouer.

Ce projet m’a pris beaucoup de temps, ce qui n’était pas justifié au départ. Il n’est pas compliqué, il se tricote en 3,5, et j’ai utilisé moins de 3 écheveaux puisqu’il est assez ajusté.

Gilet Oh Bello, Lili Comme Tout

Les bordures du gilet, manches et bas du corps, sont constuites avec un ourlet replié. C’est-à-dire qu’on tricote une longeur de jersey 2 fois plus longue que la hauteur finale désirée, on plie cette longueur en 2 et on vient la coudre pour la fixer. Je les ai remplacés par des côtes 1/1. J’ai fini par un rabattage classique, afin d’écarter les côtes et de ne pas avoir un effet boule du à la rétractation des côtes.

Enfin en ce qui concerne l’encolure, normalement construite en côtes 1/1 avec 5 boutonnières, j’ai aussi fait une modification. Je n’aime pas particulièrement cette finition d’encolure pourtant très répandue pour les gilets. Je me suis inspirée du gilet Embruns de Emilie Luis, alias Atelier Emilie et j’ai relevé des mailles pour créer une encolure avec des côtes parallèles au sens du tricot. C’était une bonne idée. Au départ.

En fait ma bande de côtes n’est pas assez large et donc les pans du gilet roulottent méchamment.

gilet-ohbello-julie-partie (4)

Les manches, la longueur du gilet qui me tombe juste sur les hanches me conviennent mais l’ampleur du gilet est à revoir pour que je me sente parfaitement à l’aise dedans. En fait j’ai les épaules relativement étroites, et en revanche un tour de taille (surtout de hanches et au niveau du ventre) confortable. Il aurait fallu créer une série d’augmentations prononcées pour me donner suffisamment d’ampleur à ce niveau pour que ce soit confortable.

Ceci dit je le porte assez souvent, à la maison quand j’ai un peu froid et aussi pour sortir. Il est peu encombrant tout en étant chaud. Je l’ai porté également à l’extérieur avec deux tenues différentes et voici ce que j’en retiens.

Avec un jeans et un Tshirt un peu ample, le résultat n’est pas très flatteur, le gilet s’ouvre beaucoup trop. Avec une robe, le résultat est plus joli.

gilet-ohbello-julie-partie (7)

J’aimerais me tricoter à nouveau un gilet fin mais je suis en panne de modèles qui me plairaient. Les gilets en fingering sont ce qui manquait à ma garde robe, un gilet pas trop chaud et pas trop encombrant. Même si j’adore les gros gilets doudous dans lesquels on se blottit lorsque l’on a un peu froid, que l’on est un peu fatiguée.

Je cherche un gilet avec des manches raglan ou montées, pour éviter le côté boxy qui fait tomber le gilet des épaules, comme sur le Schnee Cardigan. Pour la même raison je voudrais éviter les modèles qui comportent une encolure très large, même si ces modèles sont très jolis et me tapent souvent dans l’œil. As tu un modèle coup de cœur à me conseiller ?

Je t’embrasse !

Publicités

Le Schnee Cardigan, le gilet parfait pour se blottir

Viens que je te montre mon dernier chouchou, le Schnee Cardigan de Suvi Simola. Je l’ai commencé en mars, au moment où on pouvait apercevoir des petits bouts de printemps qui germaient ça et là. Je me suis posé un instant la question de la pertinence d’un projet en DK à cette période de l’année. Laisses moi te dire que je ne me pose PLUS DU TOUT la question ! 🙂 🙂

Et que j’ai porté ce gilet plus d’une fois depuis que je l’ai terminé fin avril.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

J’avais craqué sur la version écrue de la créatrice. Après réflexion, j’ai choisi le coloris gris perle, moins salissant, mais tout aussi lumineux. J’ai utilisé de la Lima de Drops, 12 pelotes et quelques grammes de la 13e, dont j’aurais pu me passer au final car mes manches sont trop longues.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

J’adore le point de blé, qui donne un joli relief. C’est long mais le résultat est tellement joli que ça en vaut le coup. Je n’ai fait qu’une modification : remplacer les côtes 2/2 par des côtes 1/1. Ca ne change pas la face du monde mais je trouve ça plus joli.

J’ai fait trois boutonnières comme préconisé et j’ai trouvé 3 ravissants boutons en porcelaine peints à la main, réalisé par Cécile, qui a créé Atelier Camelir, un petit atelier où elle travaille le cuir et la porcelaine, avec des inspirations très nature. Je vous invite à jeter un œil sur son profil IG où vous verrez certainement de jolies choses. Ils sont ravissants mais fragiles, attention aux chocs ! Néanmoins ils résistent très bien à l’eau donc pas de souci pour le lavage. Je les ai achetés dans la jolie boutique d’Ana, Lanaé Tricot, à Grenoble.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

Il lui manque des poches mais avec le poids de la laine, cela aurait surement déformé le gilet.

Il a un défaut : les manches sont trop longues. Je les ai tricotées avant l’encolure, au contraire de ce qui est indiqué dans le patron. Et bien sur je n’ai pas pris en compte le fait que l’encolure allait faire tomber la tête de manche vers le bras. D’ailleurs on voit sur les photos que l’épaule me tombe à mi bras.

J’ai tricoté d’abord les manches car je n’aime pas ça. Si je les avais gardées pour la fin, il y a fort à parier que j’aurais mis bien plus de temps à finir ce projet. Je l’ai tricoté en un gros mois, en mono projet. J’étais un peu lassée de mon Dessine moi un mouton.

Depuis que je l’ai tricoté,je te le disais, je l’ai porté plusieurs fois. Il est chaud sans être aussi lourd et encombrant que mon Philémon. Néanmoins le poids de la laine me fait craindre à la longue qu’il ne se déforme.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

Ma maman m’a conseillé de coudre un biais le long de l’encolure et de la couture des épaules pour le stabiliser. Quelqu’un aurait des conseils pour coudre un biais sur la ligne de couture des épaules et éventuellement de l’encolure pour éviter qu’il ne se détende de manière exagérée ? Il a déjà tendance à glisser de mes épaules quand je le porte ouvert. Pourtant j’ai choisi une taille en fonction de mes épaules et pas de l’ampleur préconisée au niveau du buste.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

Il est simple à tricoter, le patron est bien écrit. J’ai particulièrement aimé les instructions relatives au boutonnières. C’est expliqué très clairement et la designer a inclus des photos parlantes dans les explications. Je n’ai eu aucune difficulté à les réaliser.

On commence par tricoter le dos, la partie en point mousse est façonnée par des rangs raccourcis. J’ai utilisé la méthode du wrap and turn, qui marche bien sur le point mousse. Ensuite on releve des mailles pour tricoter chacun des devants.

Les devants et le dos sont joints et on tricote jusqu’à la fin du corps. Puis – en suivant le patron!- on tricote l’encolure à partir des mailles relevées. Et enfin les manches.

Quelques diminutions ici et là, aucune difficulté et en 4,5 cela va -relativement- vite ! J’adore les détails des finitions dans ce patron : les rangs raccourcis au point mousse pour façonner les épaules, la fausse couture en jersey endroit sur les côtés et le long des manches.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

C’est le premier patron de Suvi Simola que je tricote. Je l’ai vraiment apprécié et n’hésiterais pas à me lancer dans d’autres modèles de cette créatrice.

Ce projet me réconcilie avec la Lima de Drops. J’en avais acheté il y a quelques années et je n’ai jamais tricoté le pull que j’avais prévu avec tellement la laine me piquait. La marque a-t-elle changé sa composition ? Mon gilet est chaud, doux et moelleux, c’est véritablement un doudou, quelque chose qu’on aime papouiller pour se réconforter.

Schnee Cardigan, Suvi Simola, Lima Drops

Cela t’étonnerait-il si je te dit que j’ai dans ma ligne de mire d’autres gros gilets ? J’aime particulièrement le Boho Style Mosaic Cardigan, que je t’ai montré dans l’article précèdent.

As-tu des projets que tu tricotes à contre-saison ? Ou passé le 15 mai, tu ne tricotes plus que du coton ?

Je t’embrasse!

Philémon, le gilet qu’on aime!

 

img_1770

Encore un tricot from la Poule. Oui, avant de découvrir le monde merveilleux de Ravelry, j’ai découvert le non moins merveilleux monde des blogs créatifs et notamment, tu t’en doutes, celui d’une Poule à Petits Pas.

Pour tout te dire, c’est elle qui m’a donné envie de tricoter. Bien sûr comme presque tout le monde je suis passée par l’étape tricot avec grand-mère, expérience pas très concluante (pardon Mémé). Mais Mémé nous ayant quittés pour un monde meilleur, il a bien fallu que je me démerde toute seule pour me remettre dans la course au pull fait main.

img_1804

Ma petite maman m’a gentiment rappelé les bases : monter les mailles, maille endroit, maille envers. Et l’inspiration (ou l’envie folle de « je veux le même ! » ) est venue de chez la Poule, Aurélie de son petit nom.

Alors malheureusement pour toi, tu sais ce qu’on dit, quand on aime… on ne compte pas ! Tu n’as pas fini de voir des modèles de son invention par ici.

Mais rassures toi, toutes les bonnes choses ont une fin, je n’ai pas tricoté que de la Poule dans ma jeune vie de tricoteuse. (j’entends le ouf de soulagement, ne mentez pas;) )

img_1761

 

Donc aujourd’hui, c’est au tour de Philémon de passer à la casserole. Ayant déjà acheté pas de mal de modèles d’Aurélie (et même son livre, si tu veux, je t’en parle un jour prochain) je n’avais pas très envie de payer pour ce modèle. Pas bien, je sais. Mais j’avais déjà payé pour un pull au point mousse composé de 4 carrés (tu as reconnu le Benoit 🙂 ) et l’expérience m’ayant appris que je ferais de toute façon des modifications et que ses patrons ne comportaient pas de détails techniques spécifiques, j’ai fait à ma sauce. Tellement que j’ai du m’y reprendre à 3 fois pour monter un nombre de mailles qui me semblait convenir. Au final, Philémon est bon en longueur mais il n’est pas assez large à mon goût. Le comble quand on sait que la Poule adoooore les tricots oversized !

C’est le risque quand on n’achète pas le patron, niark niark ! (les dieux du tricot m’auraient-ils punie ? ) (ou ai-je juste la flemme de l’échantillon ? ) Je te laisse choisir. 🙂

img_1768

Philémon a été tricoté en 8 avec de la ANDES de DROPS, coloris bleu marine. Les côtes en 6. La laine est moelleuse, plutôt douce et commence à pelucher un peu, mais BEAUCOUP MOINS que sa cousine maléfique, la Eskimo.

 

Je l’ai pas mal porté cet été. Si toi aussi tu passes tes étés en Bretagne (plus belle région du mooonde:) ) (je suis accro au beurre salé, aux crêpes et au fait d’être seule au monde à la plage, ya plus rien à faire pour moi, laissez tomber:) ) tu sais que le pull ou le gilet chaud est indispensable.

Si tu suis la Poule, que tu es sur Instagram, bref tombée dans la marmite du tricot, tu sais que la version originale de Philémon se tricote en Alpaca silk brushed toujours de Drops. Je n’étais pas tentée par cette version ( rendu magnifique sur sa créatrice cela dit), anticipant l’aspect serpillière d’un gilet long dans une laine très molle.

img_1764

Bref je suis plutôt contente de ma version de Philémon, rien d’original on est bien d’accord (dans le choix de la laine ou du patron- qui a eu son petit succès) mais au final un gilet parfait pour les fraiches soirées d’été, un gilet qui remplace la petite veste d’automne et enfin un méga gilet doudou pour l’hiver et les bureaux glacés. Qui dit mieux ?:)

Et vous, un modèle de gilet chouchou doudou dans votre garde-robe ?

Bécots !