Joseph, le pull que j’ai tricoté deux fois

Encore un tricot from une Poule à Petits Pas. Ce modèle sera-t-il le dernier ? Nul ne le sait 🙂 . J’avoue que le Benjamin, avec sa basque, me fait de l’œil. Julio son petit débardeur, me plait aussi.

Mais l’envie de modèles plus sophistiqués, d’apprendre de nouvelles techniques, de nouvelles constructions, se fait sentir, tout comme l’appel de la forêt pour Jack London. 😉

Et oui, mine de rien, je t’ai casé une référence littéraire. Comme quoi, avec le tricot, tout est possible.

Joseph, donc. Torsades, écru, point mousse, grosses aiguilles. C’est mon bad boy à moi. Je craque à chaque fois.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

J’ai tellement craqué que je l’ai tricoté deux fois. Pas deux modèles non. Deux fois la même version. Je l’ai tricoté une première fois avec le fil en double en aiguilles 6, je pense. J’ai tout bien suivi les instructions, rentré les fils, fait le blocage.

Et comme avec tous les bad boys, il m’a fait faux bond. La bande de côtes du bas était trop serrée et donc le pull ne m’allait pas.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

Je l’ai laissé de côté un temps. Après avoir essayé de gagner des cm au blocage en tirant comme une brute, j’ai eu une lueur d’espoir mais la laine s’est rétractée à ses dimensions initiales.

Un jour, prise d’un courage énorme, ou d’une poussée de folie meurtrière, je ne sais pas, j’ai détricoté tout le pull.

Que j’ai repeloté. C’est déjà chiant à la base, mais quand tu as tricoté en double et que tu dois séparer les fils avant de repeloter, c’est le bagne, la corvée, la punition ultime. Le supplice du pal et la crucifixtion, c’est de la rigolade à côté.

Mais je l’ai fait.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

Au final Joseph est plutôt mi figue mi raisin. J’ai tricoté les manches à plat, pour les tricoter plus vite car je n’aime pas le magic-loop. Je les ai tricotées plus vite mais la couture est visible. Gnê.

Les manches ont tendance à tirer sur l’encolure et à tomber sur les épaules. Donc j’ai froid dans le haut du dos. Et oh inconfort suprême, il remonte sur le ventre, qui n’est pas la partie de mon anatomie que je préfère.

Bref, les pulls avec décolleté devant ET derrière, c’est joli mais ce n’est pas pour moi.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

Une partie de mon désamour pour ce pull provient également, je pense, de mon choix de laine. Le mélange coton mérino de Drops est doux et moelleux mais ne convient pas, de mon point de vue, pour un pull adulte. La laine est molle et lourde. En fait, elle rassemble les deux inconvénients de ses composants. Leurs qualités aussi. Elle serait assez appropriée pour des vêtements enfants, mais moins pour les adultes.

Je le porte quelques fois mais c’est un pull d’été. Oui l’été on commence à y penser doucement. Même si je vois encore de la neige sur les sommets en regardant par la fenêtre.

Pull Joseph, une Poule à Petits Pas

En tricotant on apprend finalement que ce qu’on aime porter et qui est séduisant au premier regard (du blanc et des torsades en l’occurrence) n’est pas forcément ce qui nous conviendra le mieux. Plus de pulls décolletés dans le dos pour moi ! Mais je n’abandonne pas les torsades pour autant. Tu verrais mes favoris Ravelry…

Et toi quel type de modèle te fait craquer à chaque fois ?

Je t’embrasse !

Publicités

Alocasia, ma version col rond

il y a quelques temps déjà, (non je n’ai pas dit « il était une fois »!) Marie Amélie, alias Maremelade a sorti un pull col V comportant un très joli motif le long de l’encolure : le pull Alocasia.

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

Alocasia est le nom d’une jolie plante d’intérieur, je te laisse demander à notre ami Google.

Mais entre être une plante verte et tricoter un magnifique modèle, j’ai choisi mon camp ! 😉

Bref Marie Amélie met en test la version originale du patron, avec un décolleté devant et dos. Je suis en amour mais rate les dernières places du test. Néanmoins la fée du tricot devait m’avoir à la bonne car, quelques semaines plus tard, Marie Amélie poste un appel sur Instagram pour tester la version col rond. Autant te dire que je n’ai pas hésité une minute.

Et par chance, j’étais la première à me proposer.

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

J’adore ce modèle, je le trouve beau et raffiné. Le test s’est très bien déroulé, j’ai pu apporter ma petite contribution en relevant quelques erreurs minimes.

Le patron est très clair, facile à suivre.

J’ai pu apprendre la technique des German Short Rows, que je ne connaissais pas à l’époque. Le motif est relativement simple une fois que l’on est familiarisé avec. Il s’agit de mailles croisées. Je te signale quand même un point où tu devras être vigilante. Lorsque l’on rejoint les dos et devant du pull pour tricoter en rond après les emmanchures, la manière de tricoter un des motifs change. Je me suis trompée et n’ai pas eu le courage de défaire pour réparer mon erreur.

On commence par tricoter la bande de motif dos puis on relève des mailles pour construire le dos. Ensuite on vient former l’encolure devant avec des rangs raccourcis, on rejoint et on continue jusqu’en bas. Les manches sont enfin relevées et tricotées en rond.

La seule difficulté pour moi a été de tricoter ma version en 3 semaines, pour coller à la date de sortie du patron.

Je l’ai tricoté en 3,5, et ai utilisé moins de 3 écheveaux de 400 mètres. Ce fut le premier patron pour lequel j’ai utilisé ma laine, teinte à la main. Tu pourras d’ailleurs remarquer les erreurs de débutante : on voit bien les différences entre les 3 écheveaux que j’ai teint séparément sans noter de manière précise les temps de cuisson, le PH et la technique de répartition de la teinture. Bouh ! Mais j’ai appris de mes erreurs depuis. 🙂

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

Malgré ces défauts de teinture, j’aime beaucoup ces couleurs et suis très triste de ne pas porter ce pull. J’avais fait un échantillon bien sûr. Pour un test c’est obligatoire, mais le fait de tricoter en rond et de manière intensive en tirant sur le fil plus que de coutume m’a donné un pull un peu plus petit qu’attendu. À la fin du temps imparti, je tricotais une grande partie de la journée en essayant d’aller le plus vite possible, ce qui a modifié ma tension sur le fil.

Ajoute à ça que j’avais choisi la taille 105 avec peu d’aisance et que j’ai pris du poids depuis la prise des photos, je ne suis plus à l’aise dans ce pull. Je rentre toujours dedans, mais il est moulant, un peu trop à mon goût.

Le grand décolleté, ajouté à la forme boxy, font que le pull a tendance à remonter sur le ventre, qui n’est pas la partie de mon anatomie que je préfère. Avec plus d’aisance, le pull resterait en place. Ce n’est pas un problème de patronage mais bien de choix de taille.

Pull Alocasia, Marie Amélie Designs, version col rond

Je conseille le patron, tout est clair, on est pris par la main. Et le modèle est sublime. C’est le pull le plus abouti et le plus sophistiqué que j’aie tricoté jusqu’ici. Et je ne le porte pas. Les boules.

Je pourrai le détricoter et en tricoter une version à ma taille mais le courage me manque. Je le garde néanmoins précieusement en espérant une perte de poids miraculeuse. Lourdes, c’est par où ?  🙂 🙂

As-tu déjà tricoté un ouvrage trop petit ou trop grand ? Que fais-tu ? Tu détricotes et tu refais ou tu pratiques la technique des œillères ? 🙂

Je t’embrasse !

Qinqin, l’adorable petit pull pour fillette [Testknit]

A l’occasion de la sortie du pull pour enfant Qinqin, de Xiaowei Hu, en partenariat avec Madlaine, je te donne mon avis ici-même! J’ai en effet eu la chance de tester ce ravissant petit pull.

Pull Qinqin, Xiaowei Hu

Il s’agit d’un petit pull, disponible en taille bébé et enfant. C’est un ravissant patron, avec une multitude de jolis détails. J’ai eu un véritable coup de foudre pour ce pull, quand je l’ai vu passer sur le compte Instagram de Xiaowei.

Xiaowei est la créatrice de la marque de laine Soobelle Yarn. Cela dit, je ne suis pas sûre qu’elle teigne encore, à vérifier. Depuis qu’elle a eu une petite fille, qui a récemment fêté ses 1 an, Xiaowei a imaginé plusieurs patrons enfant, tous plus ravissants les uns que les autres.

J’ai réussi à obtenir une place pour le test de Qinqin, que j’ai tricoté en taille 1 an.

 

C’est un pull top down, sans couture, à l’exception des côtés des volants. Ce n’est pas un pull pour grands débutants car il comporte quelques points techniques.

Le pull démarre avec un montage provisoire, on fait quelques rangs raccourcis pour façonner l’encolure. On rejoint ensuite les côtés du pull, une fois que l’ouverture en V dans le dos est finie, pour tricoter en rond. Les manches sont créées par des augmentations inclinées à gauche et à droite. La bordure en côtes 1/1 est délicatement ajourée. Enfin on relève quelques mailles pour créer les volants, qui reprennent le motif de la bordure, et la finition en I-cord du col.

Ces finitions donnent un pull raffiné et très élégant.

 

J’ai effectué une modification du patron : j’ai fait deux rangs de point mousse pour les bordures de manches, à la place de l’icord préconisé. C’est moins joli, mais très élastique, parfait pour faciliter l’habillage du bébé, et aller chercher sa petite main sans lui faire de mal.

Le pull se tricote en 3,5 mais pour une petite taille, cela va quand même relativement vite. J’ai utilisé un peu moins d’un écheveau pour la taille 1 an. Il me reste quelques grammes. Je l’ai tricoté dans une laine teinte par mes soins, c’est un coloris que j’ai nommé Quetsche en l’honneur de ma région d’origine. La quetsche est une prune violette, très savoureuse, typique de la Lorraine. Néanmoins si l’on vous traite de quetsche, ce n’est pas un compliment ! 😉

La laine est un 100% mérinos, retordu, de 400 mètres pour 100 grammes.

Pull Qinqin, Xiaowei HuPull Qinqin, Xiaowei Hu

J’ai tricoté la taille 1 an pour l’offrir à une petite fille qui vient de naître chez des amis de mon copain. Une jolie Emma est venue au monde et pourra donc passer son premier hiver au chaud dans un pull tricoté main.

Je ne l’ai pas encore rencontrée, les parents ne sont pas des géants mais je préfère toujours voir un peu trop large pour que le pull aille plus longtemps.

Je suis ravie d’avoir ce pull dans ma bibliothèque et sans doute le referais-je quand j’aurai moi aussi la joie de devenir maman.

Bref c’est un petit pull qui en jette ! Il est très élégant, je suis dingue des volants!

Pull Qinqin, Xiaowei Hu

J’aimerais qu’il existe une version adulte, tellement je l’aime. 🙂 Je supprimerai juste le motif ajouré des côtes, pour que l’attention se concentre sur les volants aux épaules et sur l’ouverture en V dans le dos, soulignée par ce joli Icord.

Que penses-tu de ce petit modèle ? Des patrons fétiches pour les cadeaux de naissance ?

Je t’embrasse.

Titanic rose ou l’histoire d’un naufrage du tricot

Le pull conçu par moi-même et ce n’était pas une bonne idée. 🙂

Jusqu’à il y a peu, le rose était grosso modo la seule couleur que j’osais porter. Je composais mes tenues uniquement avec du bleu (plutôt marine), du gris, du blanc et oh surprise ! du noir.

pull boxy point de blé et torsade

Au moment où j’ai tricoté ce pull, on voyait passer beaucoup de pulls de ce genre (bien plus réussis que le mien!). Depuis toujours je suis fan des torsades et des points texturés. 

Il me semble avoir commencé ce pull à l’époque où je vivais encore à Grenoble, c’est-à-dire… sortez vos machines à remonter le temps, en 2014. Si tu es une tortue du tricot, tu devrais être soulagée, j’ai mis 2 ans à tricoter ce pull, 1 an et 3 séances photos pour te le présenter.

Et… suspense insoutenable, je ne suis pas spécialement fière du résultat. Au moins j’ai réussi à le finir, ce qui n’était pas gagné à une certaine époque.

pull boxy point de blé et torsades

Je voulais un pull boxy, souple, avec des torsades et un point texturé. Ce que, dans les faits, j’ai obtenu. J’aurais du préciser aux fées du tricot que je voulais également un pull seyant et avec de jolies finitions. Parce que de ce côté-là, il faut bien l’avouer, le contrat n’est pas rempli !

Je n’ai pas utilisé de patron. Tu commences à comprendre pourquoi ce pull est un tel naufrage tricotesque. Je voulais créer mon propre pull afin d’avoir un résultat qui me plairait dans les moindres détails.

Je savais que je voulais 3 grosses torsades, un corps texturé et des manches en jersey. J’avais prévu de joindre les épaules en utilisant la technique de rabbatage à 3 aiguilles. Ce rabattage est très simple et offre un résultat soigné. C’est bien la seule chose qui soit réussie dans ce pull !

J’ai réalisé un échantillon, la taille d’aiguille que j’avais choisie semblait convenir, je me suis donc lancée sans trop réfléchir. C’est à dire sans faire de calculs ni prendre en compte le poids de la laine qui déformerait à coup sûr le pull.

Bref ce qui devait arriver arriva : mon encolure est totalement ratée, le pull est déformé, gondole et est bien trop grand.

Note à moi-même : ne jamais tricoter en déjaugé une laine DK, surtout pour un pull. Au lavage, la laine se détend (beaucoup) et le résultat est encore pire. 😦pull boxy point de blé et torsades

 

J’ai utilisé de la Karisma de Drops. Je n’ai pas grand chose à reprocher à la laine. Elle n’est pas spécialement douce, elle a un aspect un peu rustique mais je cherchais une laine dans ce style.

Elle se tricote en 4, c’est marqué sur l’étiquette mais votre tête de mule, ici présente, l’a tricoté en aiguilles 6 pour le corps et 5 pour les manches.

Quand on se rate autant sur un projet, on peut parler de soi à la 3e personne, cela permet de croire pendant un instant qu’une autre avait pris possession de nous et qu’en aucun cas nous n’aurions fait ces choix malheureux. (#mauvaise foi).

pull boxy point de blé et torsades

Je ne te donne pas la recette de mon pull raté mais sache que rien ne me décourage et que je me relancerais dans l’aventure du patron tout droit sorti de mon imagination. (mais pas tout de suite) (je ferai un schéma d’abord) (et un échantillon) (oui je promets 😉 )

J’ai utilisé 9 pelotes. Je trouve la couleur réussie, j’en recommanderais peut-être dans une autre couleur.

Et toi, dis moi tout, as tu déjà commis un ratage tricotesque ? Confie-toi à tata Eline. 🙂

Allez je t’embrasse et je reviens vite pour de nouvelles aventures !

Blue’n Roses, le pull Jeu de Matière second du nom

Blue ‘n Roses.  Ou le pull bleu et rose.  😉

Pull Jeu de Matières Une Poule à Petits Pas

C’est la 2e version du pull jeu de matières, issu du livre d’Aurélie Tixier, alias une Poule à Petits Pas.

La première version, nommée doudou sweater, gentiment offert à ma maman, qui me l’avait (pas du tout!) subtilement réclamé ET qui l’a laissé tout l’hiver dans le panier à linge (oublié, qu’elle disait!) est visible ici.

J’avais acheté, il y a fort longtemps, dans un pays lointain, 😉 , quelques pelotes de Drops Air coloris gris perle et bleu marine dans l’optique de tricoter plusieurs versions de ce pull Jeu de matières. Quand on aime, on ne compte pas. 🙂

J’ai fini par tricoter ce 2e pull, pas parce que j’aimais le modèle au point d’en produire une ribambelle mais bien parce qu’avec le métrage que j’avais je ne pouvais rien faire d’autre !

J’aime quand même cette version que j’ai pas mal portée cet hiver. Il est plus près du corps, l’encolure baille beaucoup moins que sur la précédente version. Il est toujours chaud bien que très léger et le mélange de ce bleu et rose, sans être criard, apporte une touche de couleur bienvenue au cœur de l’hiver.

Pull Jeu de Matières Une Poule à Petits Pas

Le fil rose est de la Kidsilk mohair de Drops, tricotée en double.

J’ai tricoté ce pull en aiguilles 5 mais le mohair, bien que doublé, reste ajouré et laisse deviner la couleur de ce qu’on porte en dessous.

En ce qui me concerne, la Kidsilk me gratouille un peu. J’avais envisagé un pull tout léger et aérien, entièrement en Kidsilk. Je peux te dire que j’ai abandonné l’idée ! Pas envie de me transformer en un urticaire géant. Elle ne bouloche pas en revanche et la couleur est lumineuse. J’ai utilisé un peu moins de 2 pelotes.

La Drops Air est très douce et peut être portée à même la peau, notamment sur les bras. J’en ai utilisé environ 5 pelotes sur les 7 que j’avais achetées.

Au final (sourire crispé) il me reste pas moins de 2 pelotes de chaque couleur. J’aurais sans doute eu assez de quantité pour faire un pull en jersey en utilisant uniquement la Drops Air.

Je ne sais pas quoi faire des 4 pelotes restantes : pas assez pour un pull, c’est sur. J’avais pensé à un bonnet mais la structure de la laine : elle est soufflée et forme comme une chainette très aérée (d’où son nom sans doute!) et ne me paraît pas vraiment adaptée pour ce genre d’ouvrage. Elle n’est de surcroit pas du tout élastique.

Peut-être un snood rayé ? Qu’en penses-tu ?

Ce pull est tout à fait accessible aux débutants, c’est du jersey uniquement. Il se tricote du bas vers le haut, on tricote en rond jusqu’aux emmanchures, les épaules sont tricotées à plat, en aller-retour. Je les ai assemblées au moyen d’un rabbattage à 3 aiguilles. Cette façon de coudre ensemble deux pièces de tricot est non seulement facile mais aussi très propre sur l’endroit comme sur l’envers. Je te recommande fortement cette technique. Le col et les manches sont relevés et tricotés en rond. Pas de couture donc !

J’ai fait bien plus de diminutions que sur la version du livre car j’aime les manches ajustées.

C’est un modèle qui se prête bien à toutes sortes de mélanges : simplement de couleur ou de texture, ou les deux à la fois. L’empiècement consomme peu de laine, parfait pour utiliser un reste.

Bref j’aime et porte ce modèle mais ai de plus en plus envie de pulls et gilets en fingering, plus légers et plus compatibles avec les vêtements du commerce, qui constituent la majeure partie de ma garde robe.

Je coudrai un jour, je coudrai !

Tricotes-tu des modèles alliant différentes qualités de laine ?

Bécots !

Le Doudou Sweater

Yeaaaaah, je suis de retour! Oui, je suis de retour. Pour de vrai. 🙂

Me revoila avec le premier article de l’année !!! Je te souhaite bien sûr une très belle et douce année à toi, gentil lecteur ! (et également à tous les autres!)

Pull Jeu de Matières, une Poule à Petits Pas
Doudou Sweater!

 

Ce pull, le pull jeu de matières, a été un de mes coup de cœur du livre d’Aurélie, une Poule à Petits Pas.

Heureusement, parce que je t’avoue que les autres modèles du livre ne m’ont pas emballée.

Pour tout te dire, à l’heure actuelle, c’est le seul modèle que j’ai tricoté. Pour être exacte, j’en ai tricoté deux versions et demi.

Oui. Deux pulls entiers donc et une moitié de pull, la première version en fait, qui attend toujours que j’ai le courage de m’y remettre. Ce qui ne risque pas d’arriver puisque je me suis rendue compte que je n’avais pas assez de laine mohair pour faire l’empiècement du haut. Vous pourriez me dire que j’y mets de la mauvaise volonté mais j’avais acheté la laine dans un petit magasin, dans une petite ville à proximité de Grenoble, à l’époque où je vivais là bas. Oui ma bonne dame j’ai un peu bourlingué dans ma jeune vie. 🙂 Et donc cette laine est non seulement hors d’atteinte géographiquement mais également discontinuée. C’était la dernière pelote de la boutique, d’ailleurs. Sinon tu penses bien que dans le doute j’en aurais pris deux.

Mais à l’époque, j’étais optimiste et têtue et plutôt que de choisir une autre qualité qui aurait convenu en terme de métrage et de diamètre, j’ai préféré choisir celle-là car elle s’accordait à merveille avec celle que j’avais choisie pour le corps du gilet. Que voulez-vous, l’alliance du vert d’eau et du bleu marine m’a toujours fait perdre le sens des réalités. 😉

p1030930

Venons en au fait qui nous intéresse : le doudou sweater ! Ainsi nommé en raison de son côté moelleux et de sa grande douceur. J’ai tricoté le corps en Air de Drops. C’est un fil soufflé très léger et très rond. Du coup il est très moelleux. 🙂 J’ai utilisé 5 pelotes.

L’empiècement est tricoté en Alpace Brushed Silk, toujours de Drops, il me semble que je n’ai eu besoin que d’une pelote.

J’ai utilisé des aiguilles 6. Du coup, le résultat est légèrement plus large que prévu, ce qui ne me gêne pas. En revanche, c’est plus problématique au niveau de l’encolure. J’ai suivi le patron sans tenir compte du fait que j’avais changé de taille d’aiguilles. Elle est donc un peu large, ce qui laisse apparent ce que l’on porte en dessous. Gare aux T Shirts à motifs voyants ou mal assortis !   🙂

Pull Jeu de Matières, Aurélie la Poule
Le sourire de la victoire! 😉

Je l’ai pas mal porté, il se tient bien. La Drops bouloche un peu, mais pas plus que de raison. Je l’avais emmené cet été lors de nos vacances familiales en Bretagne, d’où le magnifique décor des photos. 🙂 Et il a tapé dans l’œil de ma mère, qui l’a porté à l’occasion d’une balade un peu venteuse. Je le lui ai donc offert, en ayant un autre en réserve, que je te présenterai plus tard.

Pull Jeu de Matières, une Poule à Petits Pas
De dos!

Et toi, un modèle de pull doudou ? Ou une laine particulièrement douce dans laquelle tu pourrais te lover tel un loir en période d’hibernation ?

Bécots !

Je reviens bientôt avec un petit (^^) article bilan, résolutions, blabla tricotesque !